Accueil ASSEMBLÉE NATIONALE Police municipale : Une avancée majeure

Police municipale : Une avancée majeure

SL

Elle en avait fait l’un de ses chevaux de bataille, Sonia Lagarde vient d’obtenir enfin gain de cause auprès du gouvernement.

Les policiers municipaux vont pouvoir désormais être armés.

Jusqu’à présent, les polices municipales de France n’avaient pas l’autorisation d’être armés, ce qui constituait indéniablement un frein à leur action de terrain à l’heure où, en France comme en Calédonie, la délinquance se fait à la fois de plus en plus importante et de plus en plus violence, comme en témoignent chez nous les récents incidents de Nakéty.

Les attentats de Charlie Hebdo, la mort d’une policière municipale à Montrouge, ont fait prendre conscience aux autorités qu’il fallait doter les policiers municipaux des moyens de se défendre et d’être efficaces.

Après avoir alerté le gouvernement, puis le Président de la République lui-même, la députée-maire de Nouméa Sonia Lagarde a interpellé le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée. Dans sa réponse, le ministre de l’Intérieur a précisé qu’un décret serait publié à la fin du mois de février, date à laquelle l’armement des policiers municipaux pourra être effectif.

À Nouméa, comme dans toutes les autres communes calédoniennes dotées d’une police municipale, il faudra s’accorder sur le type d’armes dont seront équipés les fonctionnaires. Il pourrait s’agir d’armes dites de « catégorie C », parmi lesquelles figurent entre autre les fameux tasers.

À voir aussi :

Blocage du gouvernement : Les conséquences dramatiques pour le pays

( 23 octobre 2017 ) 24 heures avant la réunion du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, c…