Accueil ACTUALITÉS Non au troc / oui au suffrage universel

Non au troc / oui au suffrage universel

communique 2

Jamais avare d’une petite combine dans le dos des Calédoniens, le Rump se lance maintenant dans un troc en proposant d’échanger la présidence du gouvernement contre celle de la province Sud.

Il ne faut pas compter sur Calédonie ensemble pour se prêter à cette manoeuvre.

La situation actuelle du gouvernement est la conséquence des errements du Rump :
C’est lui qui a volontairement rompu le CGS en boycottant le dernier comité des signataires. C’est lui qui a renié ses engagement et lâché la présidente du gouvernement sur les réformes économiques et sociales rendues nécessaires par l’incurie de sa gestion.

Le Rump ne peut exiger la présidence de l’exécutif du pays tout en se plaçant dans l’opposition au Congrès…. Il ne peut pas non plus revendiquer la présidence de la province Sud avec 9 élus sur 40 !

Pour Calédonie Ensemble, la réponse à la crise gouvernementale doit trouver sa source dans le suffrage universel.

• Soit en respectant le résultat des dernières élections qui a vu Calédonie Ensemble rassembler 28 000 voix contre 14 000 au FPU.

• Soit en acceptant de s’y soumettre une nouvelle fois, après dissolution du congrès et organisation de nouvelles élections.

Respecter la volonté des Calédoniens telle qu’elle s’est exprimée lors des provinciales de 2014 ou se soumettre une nouvelle fois à la décision du peuple : il n’y a pas d’autres voie. Et sûrement pas celle d’un troc.

À voir aussi :

Blocage du gouvernement : Les conséquences dramatiques pour le pays

( 23 octobre 2017 ) 24 heures avant la réunion du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, c…