Accueil ACTUALITÉS Réponse à Gaël Yanno

Réponse à Gaël Yanno

Droit de reponse

 

Philippe GOMÈS
Député de la Nouvelle-Calédonie

( 19 mars 2015 ) Monsieur, le rédacteur en chef,

A la suite de l’interview de Gaël Yanno publiée dans Les Nouvelles Calédoniennes du 17 mars, je vous prie de bien vouloir trouver ce droit de réponse.

Dans l’interview publiée dans les Nouvelles du 17 mars dernier, Gaël Yanno indique « j’ai l’impression que Philippe Gomès cherche des appuis indépendantiste. C’est un jeu dangereux qui a coûté très cher au Rassemblement ».

C’est vrai que l’alliance entre le RUMP et l’UC lors de la précédente mandature a coûté cher au RUMP et Gaël Yanno en sait quelque chose. Il a été l’un des porte-drapeaux de la coalition : « le lever des drapeaux, puis placer Roch Wamytan à la présidence du Congrès ne sont pas une rupture, mais simplement la continuité logique pour continuer à travailler ensemble, dans un climat de confiance » déclarait-il en converti de la démarche politique engagée ( LNC 01/06/2012 )

En ce qui me concerne, j’ai combattu sans relâche cette coalition de 2011 à 2014. Parce qu’elle s’était faite dans le dos des Calédoniens, au mépris des engagements électoraux pris par ces formations politiques devant le peuple.

Et il est hors de question pour moi de reconstituer aujourd’hui ce que j’ai dénoncé hier. Ni avec l’UC, ni avec le PALIKA, ni avec les deux réunis.

Je suis opposé à tout « troc » quel qu’il soit.

Parce que ce serait ne pas respecter les Calédoniens qui nous ont fait confiance. Parce que ce serait une forme de mépris à l’égard des formations politiques indépendantistes que de leur proposer postes et prébendes en échange de leur voix.

Si les indépendantistes votent pour nous, faute pour les non indépendantistes de l’avoir fait ces trois derniers mois, ce sera sans tractations, sans négociations et sans contrepartie. Ce ne peut être de leur part – et c’est comme ça que je le conçois – qu’un acte citoyen, destiné à débloquer le fonctionnement des institutions, dans le respect de la volonté des Calédoniens qui ont fait de Calédonie Ensemble, lors des élections provinciales, pour la troisième fois consécutive, la première formation politique du pays.

M. Patrick BLAIN
Rédacteur en chef des Nouvelles Calédoniennes

À voir aussi :

Philippe Gomès : « Il nous faut définir notre patrimoine commun »

Le député Philippe Gomès a participé ce 18 novembre au colloque sur l’avenir institutionne…