Accueil Province Sud Comité de pilotage « cours d’eau » sur Thio

Comité de pilotage « cours d’eau » sur Thio

PS

Comme il l’avait promis lors de sa visite communale courant 2014, le président de la province Sud a mis en place un comité de pilotage « cours d’eau » sur Thio. Celui-ci s’est réuni pour la deuxième fois, vendredi 20 mars, avec tous les acteurs concernés par le phénomène d’inondations qui touchent régulièrement cette commune.
« Notre population souffre. On est fatigués de ne plus dormir chaque fois qu’il pleut ». Devant ce cri d’alarme exprimé par le collectif des habitants de Thio l’association Chabää Xuä, la province Sud a fait de l’amélioration des conditions de vie de la population une de ses préoccupations majeures.

Pour faire aboutir les travaux prévus par le protocole d’accord de juillet 2013, l’institution a proposé de piloter les opérations. Ce protocole intervenait à la suite de deux événements climatiques (Freda et les intempéries de juillet) qui ont provoqués des dégâts considérables et par la même, l’exaspération des habitants.

Philippe Michel a insisté, lors de cette nouvelle rencontre, sur l’importance de « passer à la vitesse supérieure. Cela nécessite l’implication volontaire de toutes les collectivités ». Pour être clair, entamer les travaux au plus vite de curage et d’entretien des cours d’eau qui devraient débuter ces jours-ci. Une opération attendue par la population depuis deux ans.

« Gérer l’immédiat et préparer l’avenir »

Cette journée du 20 mars a donc permis le lancement de rendez-vous bimestriels : le Comité de Pilotage « Cours d’eau » et le Comité Local d’Information portant sur les sites de la SLN dans ce secteur.

Ils se dérouleront en présence des différents services du Gouvernement et de la province Sud, de la mairie de Thio, de la SLN et du collectif des habitants de la commune.

Philippe Michel a prévenu les participants : « c’est le début d’une longue série de rencontres. La difficulté dans ce dossier, c’est que l’on intervient après plusieurs dizaines d’années d’exploitation minière. Ce n’est pas seulement de nettoyer les rivières ou de refaire les digues qu’il faut envisager », a insisté l’exécutif provincial. « Il faut engager une vraie réflexion sur le déplacement d’habitations toujours soumises à de très fort risques d’inondation ». Une idée qui commence à faire son chemin. Comme le confirme Jean-Guy M’bouéri, président du collectif : « ce qu’on attend, c’est que des décisions soient prises avec un calendrier pluriannuel ».

format webvisite président thio vendredi 20 mars A21.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A64.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A88.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A116.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A132.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A143.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A150.jpeg format webvisite président thio vendredi 20 mars A169.jpeg

Source : province Sud

À voir aussi :

Rentrée au palais Bourbon

( 24 juin 2017 ) Quelques jours après leur victoire aux élections législatives, Philippe G…