Accueil VIDÉOS Philippe Germain au JT : Pour un gouvernement exemplaire

Philippe Germain au JT : Pour un gouvernement exemplaire

NC1erePGermain
( 19 avril 2015 ) Trois semaines après son élection, Philippe Germain était l’invité politique du Journal télévisé du 19 avril. L’occasion pour le nouveau président du gouvernement de préciser les grandes lignes de son action.

Répondant aux questions sans concession d’Alexandre Rosada, le Président du gouvernement a fait preuve de fermeté et d’une vraie volonté. À plusieurs reprises, il a insisté sur la nécessité de ramener la confiance, celle des Calédoniens dans leur classe politique et des investisseurs. Dans le domaine économique d’ailleurs, Philippe Germain a rappelé sa volonté de prolonger les dispositifs locaux et nationaux de défiscalisation. Il s’agit selon lui de travailler à améliorer la compétitivité des entreprises afin de lutter contre la vie chère, mais également de produire davantage de logements sociaux et intermédiaires et d’accroitre la consommation.

Philippe Germain, détaillant les mesures à prendre rapidement, a précisé vouloir soulager la classe moyenne au travers notamment d’une réforme de l’impôt sur le revenu. Il s’est adressé également aux travailleurs indépendants et aux agriculteurs qui attendent depuis longtemps la mise en place d’un vrai système de retraite. Le président du gouvernement a également plaidé à nouveau pour la création d’une complémentaire santé obligatoire dont pourraient profiter tous les salariés, surtout les plus précaires.

Le Président du gouvernement a enfin appelé à une meilleure gouvernance. Philippe Germain a expliqué qu’il était inadmissible de réclamer des efforts aux Calédoniens si dans le même temps, le gouvernement ne montre pas l’exemple. Il a fustigé les pratiques en œuvre jusqu’alors et les dépenses inconsidérées de voyage, de représentation ou de communication, annonçant une réduction drastique et rapide de ces budgets.

Une interview au cours de laquelle, Philippe Germain a montré que le gouvernement était au travail en dépit de l’opposition que mènent ses membres FPU et UCF. Sur le plan politique, Philippe Germain est revenu de manière claire et précise sur les conditions de son élection, dénonçant ceux qui ont levé le drapeau du FLNKS, mis en place Roch Wamytan à la présidence du congrès et une coalition de pouvoir et qui aujourd’hui « crient au loup ».

À voir aussi :

Tragique accident sur le Tour Cycliste de Nouvelle Calédonie, au col de la Pirogue

Depuis Paris où j’assiste actuellement aux travaux de l’Assemblée nationale, j’ai été info…