Accueil ACTUALITÉS Visite de Claude Bartolone : Un comité des signataires en mai

Visite de Claude Bartolone : Un comité des signataires en mai

Bartolone

( 24 avril 2015 ) C’est le point fort de la visite en Nouvelle-Calédonie du Président de l’Assemblée Nationale. Au second jour de cette visite, entamée par un dépôt de gerbe au monument aux morts et un discours devant les élus du boulevard Vauban, Claude Bartolone a rencontré tous les groupes politiques au congrès afin de faire le point avec eux sur la question qui fait débat de l’automaticité de l’inscription sur les listes électorales des électeurs nés en Nouvelle-Calédonie.

Le résultat de ces entretiens semble avoir été positif à tel point que le président de l’Assemblée a annoncé avoir pris contact avec le 1er ministre Manuel Vals, afin qu’il organise rapidement à Matignon un comité des signataires extraordinaire avec comme objectif que cette question débouche sur un accord politique. Accord sur lequel pourrait s’appuyer la représentation nationale lorsqu’il lui reviendra d’examiner le projet de révision de la loi organique. Sur ce point Claude Bartolone a insisté sur la volonté de la majorité comme de l’opposition de ne plus faire du dossier calédonien un enjeu de politique nationale.

À mi-parcours de sa visite en Calédonie, Claude Bartolone a multiplié les interventions auprès des élus comme des médias afin de mieux faire passer son message. Ses commentaires ont été parfois sans concession auprès du FPU et de l’UCF en particulier au sujet du boycott de son discours au congrès par le FPU ou de la manifestation. Sur ce point, il a été sans nuance : « je ne suis pas le punching-ball de responsables politiques en mal d’électeur » a déclaré le président de l’Assemblée Nationale invité du Journal télévisé.

 1 .jpeg2 .jpeg 3 .jpeg 4 .jpeg 5 .jpeg 6 .jpeg 7 .jpeg 8 .jpeg 9 .jpeg 10 .jpeg 11 .jpeg 12 .jpeg 13 .jpeg

14 .jpeg

À voir aussi :

En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…