Accueil ACTUALITÉS Le drapeau du FLNKS n’est pas le signe identitaire du pays

Le drapeau du FLNKS n’est pas le signe identitaire du pays

c

Communiqué du jeudi 29 avril 2015 

Dans un reportage du journal télévisé de NC 1ère du 29 avril 2015, le directeur de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris est intervenu pour faire découvrir le territoire à une classe de lycéens de Seine-Saint-Denis. Au cours de sa présentation, il a expliqué aux jeunes gens qui s’apprêtent à visiter le territoire ce qu’est le drapeau du FLNKS. « Le drapeau kanak » a-t-il ainsi affirmé devant les caméras de NC 1ère « est devenu il y a quelques années le signe identitaire de la Nouvelle-Calédonie ».

Or, il n’y a rien de plus faux.

Le drapeau du FLNKS, pour ce qu’il a de respectable en tant qu’emblème d’une lutte, fait naturellement partie intégrante de l’histoire du pays.
Mais ce drapeau n’est pas le signe identitaire de la Nouvelle-Calédonie. Il ne le deviendrait que si les 3/5ème des élus du Congrès votaient la proposition de texte déposée par un groupe indépendantiste durant la précédente mandature. S’il flotte aujourd’hui sur les principales institutions du pays, c’est à la suite d’un voeu déposé au Congrès par Pierre Frogier, Harold Martin et Roch Wamytan en juillet 2010 et voté par les indépendantistes, le RUMP, et l’Avenir Ensemble. Calédonie Ensemble avait voté contre.

L’accord de Nouméa évoque explicitement la « recherche en commun d’un drapeau qui représente l’identité kanak et le futur partagé entre tous » qui serait l’un des signes identitaires du pays. Or, pour Calédonie Ensemble, le drapeau du FLNKS ne peut pas exprimer « le futur partagé entre tous ».

Dans la déclaration de politique générale, le Président du gouvernement a évoqué le sujet et indiqué qu’une nouvelle commission serait mise en place pour rechercher « en commun » le drapeau et le nom du pays, à l’instar de celle qui était présidée par Dewe Gorodey et qui avait permis au Congrès d’adopter trois signes identitaires ( hymne/graphisme des billets de banque/devise ).

À voir aussi :

La désindexation des fonctionnaires : Un désastre pour le pays !

  ( 23 mars 2017 ) Philippe Gomès : « Dans un rapport qui vient d’être rendu public, …