Accueil VU SUR LE WEB Calédonie : Le député Gomès prône un sommet France-Océanie lors de la COP 21

Calédonie : Le député Gomès prône un sommet France-Océanie lors de la COP 21

cop21

NOUMEA, France | AFP | jeudi 21/05/2015 – Le député Philippe Gomès (UDI) a sollicité François Hollande pour que puisse être organisé dans le cadre de la COP 21, fin 2015 à Paris, un sommet France-Océanie, afin « d’interpeller l’humanité sur le réchauffement climatique ».

« Qui mieux que la région Pacifique, sentinelle du monde en matière de réchauffement climatique, peut interpeller l’humanité sur le rendez-vous crucial qu’elle a avec son avenir en décembre prochain », a écrit le député calédonien, dans une lettre au Président de la République.

Il a souligné que le 17 novembre dernier, lors d’une visite sur le Caillou, François Hollande avait présidé une table ronde sur le climat en présence de nombreux dirigeants des pays insulaires d’Océanie. Le chef de l’Etat les avait encouragés « à prendre toute leur place » dans la perspective de la Conférence sur le climat à Paris.

Dans le sillage de cet échange, les pays et territoires du Pacifique ont, à l’issue d’un sommet régional le 30 avril, appelé à « une révolution internationale » sur les questions climatiques, exhortant les grandes puissances à entendre « leurs inquiétudes et leurs souffrances.

« Ce qui se passe dans le Pacifique se passera inexorablement d’ici 20 à 50 ans dans les autres régions du monde. La France, qui a trois territoires dans la région, se doit d’aider ces petits pays à se faire entendre », a déclaré à l’AFP, M.Gomès.

Les îles du Pacifique ne sont responsables que de 0,03% des émissions annuelles de carbone dans le monde, mais en raison de leur situation géographique, elles sont frappées de plein fouet par les conséquences du réchauffement global.

Le député a également estimé que ce sommet permettrait à la France de « renforcer son influence » dans cette partie du monde face à la Chine, la Corée du Sud ou le Japon.

Initié à l’époque par le président Jacques Chirac, le sommet France-Océanie a eu lieu pour la première fois en 2003 en Polynésie française, puis en 2006 à Paris et en 2009 à Nouméa.

Mais depuis six ans, il ne s’est pas réuni. « Il est indispensable que les fils du dialogue avec les Etats du Pacifique puissent être renoués », a ajouté Philippe Gomés.

Source : tahiti-infos

À voir aussi :

Audition par la mission d’information sur la Nouvelle-Calédonie au sujet de la situation du pays notamment au plan de la sécurité

( 21 février 2017 ) Philippe Gomès : « J’ai planché ce matin devant la mission d&rsq…