Accueil VU SUR LE WEB Une école particulière aux bons résultats scolaires

Une école particulière aux bons résultats scolaires

Ouen( 3 juin 2015 ) Visitant chacune des écoles publiques de la province Sud, Monique Millet, la présidente de la commission provinciale de l’Enseignement, s’est arrêtée à l’île Ouen mercredi 3 juin. Entourée d’une délégation d’élus et de responsables de l’Éducation (représentant commune, province et gouvernement), elle est venue s’assurer des bonnes conditions d’apprentissage de la vingtaine d’élèves.
Depuis neuf ans, l’équipe pédagogique de la petite école de l’île Ouen est stable. Et ça ce voit. Les résultats scolaires sont chaque année à la hausse pour des élèves qui, très bien éduqués, respirent la joie d’apprendre en classe avec maître Mickaël et maîtresse Axelle, respectivement directeur et professeur titulaires. Le couple Dubois, c’est une des particularités de cet établissement de la province Sud, vit et travaille sur l’île et s’est réparti les 20 élèves de l’école élémentaire publique en 2 classes de 10 enfants.

A elle les petits niveaux, de la maternelle au CP, pour les materner encore un peu ; A lui les plus grands, du CE1 au CM2, pour les préparer au grand saut du passage en 6ème. Encore une particularité de l’île Ouen : pour le collège, les enfants sont propulsés sur la Grande terre, en internat ou en famille d’accueil – bien souvent auprès de correspondants familiaux –, à Plum ou dans un autre collège de l’agglomération nouméenne à la demande des familles.

3ème originalité, la semaine se déroule suivant des conditions aménagées. Pour coller aux contraintes d’éloignement et d’horaires de la navette (municipale et gratuite), les enfants ont cours tout le mercredi, et sont libérés le vendredi midi.

Pour les sorties scolaires, 4ème spécificité de l’établissement, une petite dotation financière permet de venir sur la Grande terre pour visiter les musées, les centres culturels et sportifs. Une sacrée organisation qui bénéficie 3 fois aux primaires et une fois aux maternelles chaque année.

« De très bonnes conditions d’apprentissage »

« Les résultats des élèves sont bons. Nous pouvons faire du cas par cas et nous procédons à quelques redoublements pour privilégier l’acquisition de bases solides avant le départ en 6ème. Même si les conditions de vie sur l’île ne sont pas toujours évidentes pour des raisons matérielles (pas de magasin ni de pharmacie sur l’île, transport de gaz interdit dans la navette… ), nous sommes un petit peu gâtés ici de par l’excellent accueil de la population (moins de 200 personnes, NDLR) et de par les très bonnes conditions de travail apportées par la province Sud », précise Mickaël Dubois, qui a exercé 14 ans à Lifou avant de postuler avec sa femme.

Venue pour « voir comment aider à améliorer les conditions de la réussite des élèves de l’île Ouen », Monique Millet a ainsi pu relever deux problèmes majeurs. Non électrifiée, l’école fonctionne sur groupe électrogène et est victime de coupures régulières de courant. Un problème pour cet établissement scolaire de la province Sud équipée sur le plan numérique, au même titre que les autres. Les ordinateurs fixes et portables sont là, le tableau blanc interactif est en instance d’être livré. Le problème sanitaire de la qualité du réseau d’adduction d’eau (pour les toilettes notamment) reste le souci prioritaire. Électricité et eau, deux questions d’aménagement qui ne sont pas du ressort de la Province mais que tous ont bien noté pour appuyer leur résolution.

10 11 12

6

Source : Province-Sud

À voir aussi :

Calédonie Ensemble condamne les propos diffamatoires d’Harold Martin a l’encontre de Philippe Gomès

( 24 mai 2017 ) Philippe Gomès a été gravement et personnellement mis en cause de manière …