Accueil VU SUR LE WEB Nord Avenir prend son envol

Nord Avenir prend son envol

nord

C’est fait. La Saeml Nord Avenir a désormais son siège social et son centre d’affaires à Koné. Les nouveaux locaux ont été inaugurés ce vendredi. Pour la province Nord, l’enjeu est désormais de consolider le pôle de diversification économique.

Plus d’une centaine de personnes ont participé ce vendredi à l’inauguration du siège social de Nord Avenir. Parmi ces invités, les coutumiers de la région ont salué ce nouvel outil de développement de la province Nord. « C’est vraiment une reconnaissance et nous espérons qu’il servira à l’ensemble de nos populations » souligne Jean Poadja, le grand chef de la tribu de Poindah. « Après vingt-deux mois de travaux, l’édifice devient une réalité », s’est réjoui Laurent Lebrun, directeur de Nord Avenir.

Soutenir le développement du Nord en dehors du Nickel

La Saeml Nord Avenir voit le jour en décembre 2013. Les élus de l’assemblée provinciale ont adopté à l’unanimité le projet de réorganisation de la Sofinor. « Il s’agissait pour la province Nord », a indiqué Paul Néaoutyine, le Président de l’assemblée, « d’optimiser le retour de la richesse créée par la valorisation de la ressource minière ». Par la même occasion, « la Sofinor se devait de préserver ses intérêts avec ses filiales internationales que sont Glencore, Posco et Jinchuan autour de son opérateur la SMSP », poursuit le leader du Palika. Le bras financier de la province Nord sera désormais assigné au renforcement de sa position dans le secteur de la mine et de la métallurgie. Des mutations qui vont conduire la province à créer la Saeml Nord Avenir. La nouvelle entité sera en charge du pôle de diversification économique de la Sofinor. Elle englobe les activités touristiques, les services à la mine et à l’industrie, l’agriculture et l’agro-alimentaire.

Nord Avenir : pôle de diversification économique

Avec un chiffre d’affaire de 4 milliards de francs CFP, la province Nord détient 85% du capital de Nord Avenir; les 15% restants sont répartis à parts égales entre ses différentes sociétés anonymes d’économie mixte locale. Dans son fondement de départ, l’idée de ce
pôle de diversification économique est de pallier les carences de la démarche privée et de soutenir les initiatives économiques dans leur développement. « Nous avons ainsi en gestion une cinquantaine de sociétés », souligne Victor Tutugoro, le Président du Conseil
d’Administration de Nord Avenir, « on compte au total cinq cent salariés ». Aujourd’hui, l’enjeu de Nord Avenir est de consolider l’existant. « Il faut rentabiliser nos structures partenaires. Nous devons notamment nouer des relations avec d’autres activités comme la sylviculture et nous avons toujours en projet d’exploiter la coquille Saint-Jacques sur les îles Bélep. La pisciculture est aussi une filière à explorer », poursuit-il.

Une case stylisée et un centre d’affaires

Le siège social de Nord Avenir est situé à deux pas de l’hôtel de la province. « C’est un bâtiment qui lie à la fois la tradition et la modernité », indique Sylvie Brière, chargée de communication de Nord Avenir, « avec au centre une case stylisée. L’architecture comprend également un oiseau posé sur l’allée centrale ». Depuis janvier, l’essentiel des équipes venues de Nouméa a rejoint les installations. Le Centre d’affaires accueille également une partie de la NMC, Nickel Mining Company. Des bureaux peuvent aussi y être loués. Pour Nord Avenir, il s’agit de développer une synergie avec d’autres entreprises qui souhaitent s’installer en province Nord.

Source : Nc 1ère, Cédrick Wakahugneme ( avec Isabelle Peltier )

À voir aussi :

Rentrée au palais Bourbon

( 24 juin 2017 ) Quelques jours après leur victoire aux élections législatives, Philippe G…