Accueil ACTUALITÉS Exportations de minerai : Qui a peur du Congrès ?

Exportations de minerai : Qui a peur du Congrès ?

communique 2
Communiqué du mardi 15 septembre 2015

Quand les rouleurs se sont invités d’autorité au Congrès de la Nouvelle Calédonie le 13 août dernier, certains élus n’ont pas hésité à clamer pour justifier cette audition sauvage : « c’est ici qu’on doit débattre. C’est la maison du peuple ».

Ils sont désormais exaucés. Le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a décidé ce matin lors de sa séance hebdomadaire de demander la convocation en session extraordinaire du Congrès de la Nouvelle-Calédonie sur la question des exportations de minerai. Depuis plus d’un mois, Calédonie Ensemble demandait un débat public sur la question de façon à ce que chaque formation politique se positionne de manière transparente.

Nous ne doutons pas que ceux qui, il y a quelques jours encore, s’inquiétaient d’un éventuel « déni de démocratie », auront à coeur de participer aux travaux de la première institution du pays, en répondant aux questions suivantes :

– compte tenu des dispositions du schéma de mise en valeur des richesses minières, quelle suite le gouvernement doit-il donner aux demandes d’exportation vers la Chine et/ou aux nouvelles demandes d’exportation vers le Japon ?

– si le Congrès est favorable à ces demandes d’exportation vers la Chine et/ou le Japon,
quel cadre fixe-t-il au Gouvernement pour les autoriser ?

À voir aussi :

LesEchos : En Nouvelle-Calédonie, le sort de l’usine de Vale en suspens

( 17 août 2017 ) Le devenir de l’usine métallurgique du géant brésilien ne tient plus qu’à…