Accueil VU SUR LE WEB Débat sur les exportations de minerai au Congrès : Une victoire pour la démocratie, une défaite pour les générations futures

Débat sur les exportations de minerai au Congrès : Une victoire pour la démocratie, une défaite pour les générations futures

PG3

( 15 octobre 2015 ) Philippe Gomès : « Depuis plus de 3 mois Calédonie Ensemble demandait à ce que le Congrès débatte de la question des exportations de minerai brut. Pourquoi ? Parce que le schéma minier adopté à l’unanimité en 2009 autorisait seulement des exportations à destination des « clients traditionnels » ( Japon depuis 65 ans/Australie depuis 28 ans ) pour des volumes « sensiblement équivalents » à ceux des années écoulées. Il appartenait en conséquence,à la première assemblée du pays, « d’éclairer » le gouvernement sur les nouvelles demandes déposées par les mineurs, notamment pour la Chine. En ce sens, que ce débat ait enfin pu se tenir, constitue pour nous une victoire : celle de la démocratie. Et c’est une bonne nouvelle pour notre pays.

Depuis l’origine Calédonie Ensemble défend sur ce dossier des idées simples :
– la transformation locale du minerai doit être privilégiée car elle génère des retombées en termes d’emplois et de revenus 3 fois plus importantes que des exportations,
– le minerai ne repousse pas, c’est une richesse non renouvelable,
– la valorisation de notre minerai ne doit pas se mesurer à l’aune du compte en banque des mineurs, mais à l’horizon des générations futures,qui ne doivent pas se retrouver dans la situation de la population de Nauru avec un trou béant au milieu de son île pour tout héritage…

Laisserons nous, nous aussi,nos montagnes éventrées pour tout legs ?
En ce sens, la décision prise par le congrès d’autoriser les exportations à destination de la Chine, constitue une défaite pour les générations futures. Et c’est une bien mauvaise nouvelle pour notre pays.

Pour autant Calédonie Ensemble continuera à défendre dans le cadre des institutions sa conviction profonde : le nickel du pays n’est pas la propriété privée de quelques uns mais la propriété collective des calédoniens. »

À voir aussi :

Cérémonie émouvante à la mémoire de ce Grand Homme, Guyèdre Wamedjo

( 18 novembre 2017 ) Gérard Poadja : « Fervent défenseur de la citoyenneté. Mes remercieme…