Accueil VU SUR LE WEB Droit de réponse de la CGPME-NC quant aux propos tenus par Mme Backès

Droit de réponse de la CGPME-NC quant aux propos tenus par Mme Backès

reponse

( 9 novembre 2015 ) A la suite des propos tenus par Sonia Backès sur RRB le vendredi 6 novembre 2015 à l’égard de la CGPME-NC, la Présidente de notre organisation, Madame Chérifa Linossier, souhaite lui répondre.

Je ne souhaite pas entrer dans la petitesse du débat quant au harcèlement que nous subissons sur nos tendances politiques.

Ce qui me parait grave dans les propos tenus par Mme Backès, c’est la méconnaissance totale des objectifs de l’agenda partagé.

Dans les propositions faites par Mme Backès, il n’y a rien de nouveau qui n’est pas déjà inscrit dans l’agenda partagé hormis diminuer les impôts sur le revenu qui est plus de l’ordre d’une campagne électorale que d’une réalité économique acceptable pour le pays compte tenu de la gravité de l’état des comptes publics.

Sortir de l’agenda partagé, c’est sortir des équilibres trouvés entre les partenaires sociaux. Une réflexion et un comportement un peu plus soutenus seraient les bienvenus.

Nous n’attendons pas des élus des effets d’annonces irréalisables mais des actions concrètes pour l’économie du pays.

Je laisse à Mme Backès le soin d’expliquer à nos adhérents, en particulier ceux de son parti, que la CGPME-NC n’est pas un syndicat patronal représentatif des petites et moyennes entreprises, comme elle le laisse entendre.

J’espère que cette échappée solitaire n’aura pas d’incidence sur les relations que nous entretenons avec Les Républicains comme celles que nous avons avec tous les autres partis politiques du territoire.

Chérifa LINOSSIER
Présidente de la CGPME-NC

Source : CGPME NC

À voir aussi :

Conformément aux engagements pris par Calédonie Ensemble lors du lancement de la réforme de la TGC : Baisse des prix sur les produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien, et des pièces détachées automobile (ISEE- Bulletin Octobre 2018)

(16 novembre 2018) Pour la première fois depuis l’entrée en vigueur de la TGC, le 1er octo…