Accueil VU SUR LE WEB Nouvelle-Calédonie : Un souvenir particulier de Michel Rocard

Nouvelle-Calédonie : Un souvenir particulier de Michel Rocard

Michel Rocard et Lionel Jospin en Nouvelle-Calédonie en 1998.
Michel Rocard et Lionel Jospin en Nouvelle-Calédonie en 1998.

( 3 juillet 2016 ) Les hommages se sont multipliés dimanche en Nouvelle-Calédonie à l’annonce du décès de Michel Rocard, artisan en 1988 des accords de Matignon qui mirent fin à plusieurs années de violences entre non-indépendantistes et indépendantistes kanak.

« La Nouvelle-Calédonie pleure celui par qui elle a pu renaître, en 1988, avec Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou, après une décennie de guerre civile », a déclaré dans un communiqué le député Philippe Gomès (UDI). Il a salué la « méthode Rocard », qui avait permis le retour de la paix alors que Michel Rocard avait hérité du dossier calédonien, au lendemain du sanglant assaut de la grotte d’Ouvéa, le 5 mai 1988, au cours duquel deux militaires et 19 militants indépendantistes avaient été tués.

Le Premier ministre de François Mitterrand avait envoyé sur le Caillou une « mission du dialogue » composée de hauts fonctionnaires et de représentants des églises et de la franc-maçonnerie, qui déboucha le 26 juin 1988 sur la signature des accords de Matignon à Paris. « Les Calédoniens ont une dette imprescriptible à l’égard de cet homme d’État », a également indiqué M. Gomès.

Un homme « créatif et pragmatique »

Thierry Santa, président du Congrès, a lui salué un homme « créatif et pragmatique », qui « avait su impulser une solution statutaire calédonienne originale et unique dans la République ». « Avec lui disparaît la dernière figure historique des accords de Matignon », a-t-il souligné.

Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie depuis le 20 juin, Thierry Lataste, auparavant directeur de cabinet de François Hollande, a souligné l’attachement que Michel Rocard avait conservé pour ce territoire. « Il m’a téléphoné il y a quelques semaines quand j’ai été nommé haut-commissaire pour me faire part à nouveau de son intérêt pour ce dossier, pour le devenir de la Nouvelle-Calédonie. C’est un sujet dont il n’a jamais décroché », a déclaré M. Lataste sur la radio RRB.

« Les accords de Matignon sont un des plus beaux souvenirs de ma vie politique »
Président de la province Sud, Philippe Michel a rendu hommage à « cet homme d’État, cet humaniste de grande culture , qui a joué un rôle de tout premier plan dans l’histoire récente de la Nouvelle-Calédonie. »

Le parti Les Républicains a affirmé dans un communiqué que « sa vision, sa sagesse et sa ténacité (nous) engagent, à bâtir ensemble pour la Nouvelle-Calédonie, un nouveau contrat de solidarité au sein de la République française ». « Les accords de Matignon sont un des plus beaux souvenirs de ma vie politique », avait déclaré Michel Rocard dans une interview à Télérama en 2013.

Source : Paris Match

À voir aussi :

Sénatoriales 2017 : Pour un avenir dans la France aux couleurs de la paix

( 22 septembre 2017 ) Gérard Poadja : « Dimanche 24 septembre, 552 grands électeurs calédo…