Accueil VIDÉOS Calédonie Ensemble à la rencontre d’Alain Juppé

Calédonie Ensemble à la rencontre d’Alain Juppé

( 22 juillet 2016 ) Journaliste : Alain Juppé a fait déborder l’amphithéâtre de l’UNC. Environ 500 personnes ont répondu à l’invitation de Calédonie Ensemble pour une rencontre citoyenne. Une tribune pour le candidat à la primaire de la droite et du centre. Toute la famille non indépendantiste, pourtant invitée, aurait dû être réunie autour d’Alain Juppé qui en a profité pour appeler au rassemblement.

Alain Juppé : … est en jeu. Et en 2018, c’est l’essentiel qui sera en jeu. C’est l’avenir de ce territoire et de ses populations, pour les générations à venir. Je crois qu’une nécessité s’impose, celle de l’unité et du rassemblement. C’est pourquoi j’ai appelé au rassemblement de toutes les forces qui partagent cette vision de l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, et je vous appelle, à nouveau, dans cet esprit, au rassemblement, ce soir. J’espère que cette rencontre sera un signal positif dans cette direction.

Philippe Gomès : Alain Juppé est un homme d’État qui a exercé de grandes responsabilités. Il sait qu’ʹon a un référendum majeur, celui de 2018, et il sait que, pour l’aborder, il faut que nous soyons unis. Et donc, je crois qu’il a délivré un message que chacun devrait écouter.

Journaliste : Plus d’une heure d’échanges avec les Calédoniens autour de ses priorités et de sa vision pour la Nouvelle-Calédonie et la France : la sécurité, l’emploi et la jeunesse. Et la jeunesse, massivement présente, justement, a beaucoup sollicité l’ancien Premier ministre.

Annie Qaeze : Pour moi, c’était très intéressant, puisque, dans une première partie, il a expliqué un peu ce qu’il voulait faire de la France, dans l’État actuel, et après, plus précisément, c’est ce qu’il voulait, ce qu’il attendait de la Nouvelle-Calédonie un peu partout, dans le monde, et puis aussi, tous les soucis qu’on a actuellement, en fait.

Journaliste : Il vous a convaincue ?

Annie Qaeze : Oui.

Céleste Loots : J’avais posé une question sur l’innovation, vu qu’il parlait de beaucoup de points de restriction, c’est pour savoir si le fait de développer une innovation, ça serait pas plus porteur pour la France que de réglementer les moyens de financement qu’on peut avoir.

Journaliste : Vous avez convaincu une partie des électeurs calédoniens ?

Alain Juppé : Je l’espère, oui. Les questions étaient nombreuses, pertinentes, et j’ai essayé d’y répondre. En tout cas, c’était une belle réunion, j’en suis très heureux. Nombreuses et studieuses.

Journaliste : Alain Juppé pourra probablement compter sur les suffrages d’une partie de l’électorat calédonien, rencontré durant ces trois jours de visite éclair, pour les primaires de novembre prochain.

Source : NC 1ère

À voir aussi :

Cérémonie émouvante à la mémoire de ce Grand Homme, Guyèdre Wamedjo

( 18 novembre 2017 ) Gérard Poadja : « Fervent défenseur de la citoyenneté. Mes remercieme…