Accueil ACTUALITÉS Pourquoi Alain Juppé ?

Pourquoi Alain Juppé ?

entete

Paris, le 03 octobre 2016

J’ai décidé d’apporter, à titre individuel, mon soutien à Alain Juppé dans le cadre de la primaire de la droite et du centre.

Pourquoi Juppé ?

D’abord pour l’homme.
Posé, réfléchi, responsable. Mais aussi intègre, aguerri et volontariste. L’équation politique personnelle est à son acmé lors de l’élection présidentielle. Ne dit-on pas que c’est avant tout la rencontre d’un homme et du peuple ? Incontestablement, Alain Juppé a « la fermeté de caractère » – cet empire sur soi-même – qu’exige l’exercice des plus hautes responsabilités de la République.

Ensuite, pour son projet pour la France.
Son projet pour l’école au premier rang parce qu’elle est au cœur de la République et « du désir d’avenir partagé » qui caractérise une nation.

Pour son ambition économique parce que la France est droguée au chômage de masse depuis 30 ans et qu’elle en crève.

Pour sa vision du monde au moment où l’Europe est échouée, alors que la Chine étend son emprise sur la planète et que les migrants de contrées disloquées enfoncent notre porte.

Pour son désir de donner corps à une France heureuse, notre pays s’étend perdu dans les limbes d’une République rêvée qui a déserté de longue date ses quartiers, laissant des enfants perdus se faire exploser en mille morceaux, et ses campagnes, abandonnant au désespoir les derniers mohicans agricoles.

Enfin, je choisis Juppé pour la Nouvelle-Calédonie.

Car mon pays mérite écoute et respect. Il mérite aussi qu’on l’aborde avec l’humilité que requiert notre histoire heurtée.

Je ne doute pas qu’Alain Juppé saura nous accompagner sur le chemin de la destinée à laquelle une majorité de calédoniens aspire : celle d’une Nouvelle-Calédonie émancipée et solidaire, respectueuse des convictions de chacun, continuant d’affirmer son identité singulière au sein de la République.

À voir aussi :

La victoire aux sénatoriales

( 24 septembre 2017 ) Dès le 1er tour de scrutin, les candidats de la plateforme, Gérard P…