Accueil ASSEMBLÉE NATIONALE « Il faut remédier aux taux d’intérêt pratiqué par les banques calédoniennes qui sont les plus élevés de la République »

« Il faut remédier aux taux d’intérêt pratiqué par les banques calédoniennes qui sont les plus élevés de la République »

( 4 octobre 2016 ) Lors du débat à l’Assemblée sur le projet de loi sur l’égalité réelle Outre-mer, le député Philippe Gomès a présenté et défendu un certain nombre d’amendements. Ainsi sur les tarifs bancaires pratiqués en Nouvelle-Calédonie.

Un sujet pour lequel, la ministre des Outre-mer, Erika Bareigt, a souligné et salué « la mobilisation et le travail du député de la Nouvelle-Calédonie ». Rappelant que l’on dispose d’un certain nombre d’outils destinés à mesurer l’activité bancaire, comme l’IEOM ou l’Observatoire des tarifs bancaires, Philippe Gomès a précisé que « la pratique calédonienne des établissements de la place conduit à des taux d’intérêt élevés ». Il a rappelé que les résultats enregistrés ces deux dernières années par les banques en Nouvelle-Calédonie, dans un contexte de crise, étaient les plus élevés de la décennie, alors que certains taux, comme celui sur les prêts immobiliers sur 15 ans aux particuliers ou les taux de découvert aux entreprises, étaient le double de ceux pratiqués en métropole. Et Philippe Gomès a souhaité que l’égalité prônée par la loi en examen s’applique également aux tarifs bancaires.

À voir aussi :

Réunion à la CPS avec L’IFRECOR

( 18 septembre 2017 ) Philippe Gomès : « Réunion hier matin à la Communauté du Pacifique S…