Accueil ACTUALITÉS Elections législatives : Calédonie Ensemble totalement mobilisé

Elections législatives : Calédonie Ensemble totalement mobilisé

( 22 avril 2017 ) Calédonie Ensemble tenait ce jour son XIème Congrès au Kuendu Beach.

C’est dans ce lieu symbolique où a été créé officiellement le 11 octobre 2008 le mouvement, et devant 1500 personnes, qu’ont été investis officiellement Philippe Dunoyer dans la 1ère circonscription et Philippe Gomès dans la 2ème circonscription, dans le cadre des élections législatives des 11 et 18 juin prochain.

Ce congrès a débuté par une minute de silence, à la mémoire du policier assassiné sur les Champs-Elysées, victime du terrorisme.

Elus et personnalités, ont ensuite pris la parole, ainsi Philippe Gomès, Sutita Sio-Lagadec, Gérard Poadja, Nina Julié, Kareen Cornaille ou Joseph Caihé qui a rappelé l’importance, dans cette période, de la poignée de main de Jean-Marie Tjibaou et Jacques Lafleur. Jean-Pierre Delrieu, 1er adjoint au maire de Nouméa, a apporté « son soutien plein et entier à Philippe Dunoyer et à Calédonie Ensemble dont les valeurs de tolérance, de paix et d’humanité doivent fonder la construction du destin commun. »

Pour sa part, Philippe Michel a fixé le cadre de ces législatives qui dit-il « opposeront surtout des candidats favorables à la poursuite du dialogue entre indépendantistes et non-indépendantistes à d’autres prétendants qui prônent la rupture du dialogue et le retour au rapport de force, dans une opposition frontale entre Calédoniens ».

Dans une intervention très applaudie, Annie Qaeze, ingénieure, conseillère municipale de Nouméa, originaire de la tribu de Wedrumel à Lifou a mis en avant son ressenti personnel : « Je sais que les valeurs que l’on partage à Pierre Lenquette, à l’Anse Vata ou à Lifou sont les mêmes. Ce sont ces valeurs qui nous permettront de vivre en paix dans ce beau pays qui est le nôtre. Nous devons les écrire, les partager et surtout les respecter. C’est ce que propose Calédonie Ensemble ».

Philippe Dunoyer, longuement applaudi, a clos ce 11ème congrès, en appelant à la mémoire des évènements d’Ouvéa survenus, le 22 avril 1988, il y a 29 ans.
Il a dressé le parallèle entre les candidats qui appellent au rapport de force et se cherchent des chefs de guerre, et Calédonie Ensemble qui prônent le dialogue, condition nécessaire à la paix : « À Calédonie Ensemble, nous savons qu’il n’y pas d’avenir sans le dialogue. Le dialogue entre indépendantistes et non-indépendantistes, c’est ce qui fonde toute l’histoire de ces 30 dernières années, c’est NOTRE histoire. Le dialogue qui s’est maintenu ici contre vents et marées a consolidé les Accords de Matignon puis l’accord de Nouméa. (…) Le dialogue, c’est ce qui a fondé la paix hier. Le dialogue, c’est ce qui doit fonder notre avenir demain. C’est par le dialogue que nous devons préparer le référendum ».

A ceux qui jugent que le référendum doit être un référendum sec et un référendum d’opposition, Philippe Dunoyer leur a opposé un référendum de projet.

« C’est parce que l’arithmétique électorale ne peut constituer une solution politique à elle-seule – que nous avons signé les Accords !

Je vous le demande : qui en Nouvelle-Calédonie peut croire que les vieilles recettes qui ont échoué hier, – lors du référendum Pons de 1987 – vont marcher demain ? Nous avons tiré les enseignements de ces vieilles recettes qui ont échoué et c’est pourquoi, Calédonie Ensemble se dressera toujours face à ces extrémistes d’où qu’ils viennent ! Nous devons faire du référendum de 2018 – tout en affirmant nos convictions – un plébiscite pour la paix, un plébiscite pour le vivre ensemble. »

Fort de ce constat, Philippe Dunoyer a développé le projet que lui-même dans la 1ère circonscription et Philippe Gomès dans la 2ème, porteront durant ces élections législatives :

« À Calédonie Ensemble, nous appelons les indépendantistes et les non-indépendantistes à édicter une « déclaration commune » – avant

le référendum – afin de construire ensemble le « socle de notre communauté de destin ».

Un socle reposant sur trois piliers :

  • Une charte des valeurs calédoniennes conjuguant les valeurs de la République, les valeurs chrétiennes et les valeurs kanak et océaniennes,
  • Un pacte de gouvernance pour définir les institutions futures
  • Enfin un pilier économique autour des questions majeures que sont la mine et le foncier.

 

Ce socle intégrera également un volet sur la délinquance qui gangrène le « vivre ensemble » dans notre pays, car, la première des libertés, c’est la sécurité ».

Ce 11ème congrès a marqué la mobilisation pleine et totale, de Calédonie Ensemble en vue de ces élections dont les Calédoniens connaissent les enjeux pour eux-mêmes et pour leur pays.

Pour lire le discours de Philippe Dunoyer, candidat aux élections législatives dans la 1ère circonscription, cliquez-ici

À voir aussi :

Tournée des tribus à Yaté, samedi 22 septembre 2018

Le 4 novembre prochain, nous devrons répondre par « OUI » ou par « NON » à la question : «…