Accueil ACTUALITÉS Petite tentative de manipulation : La politique version Backès/Martin

Petite tentative de manipulation : La politique version Backès/Martin

( 23 avril 2017 ) Le site l’Echo cotier, dont les administrateurs sont Sonia Backès et Christopher Gyges, a publié une vidéo – qu’ils ont fabriquée – propageant à l’encontre de Philippe Gomès ou de Calédonie Ensemble un certain nombre de contre-vérités. En outre, cette vidéo est sponsorisée ce qui constitue une dépense commerciale, illégale lors de la campagne électorale. C’est probablement leur façon de « faire de la politique autrement ». C’est pourquoi, nous souhaitons rappeler les faits suivants :

1. Il est prétendu que Calédonie Ensemble serait désormais rattaché à un parti national contrairement aux déclarations de Philippe Gomès de 2012.

Faux : Calédonie Ensemble n’a de lien avec aucun parti national. Depuis la création de notre mouvement, nous refusons d’avoir un « fil à la patte », parce que nous voulons rester libres de défendre l’intérêt général du pays, quel que soit le pouvoir en place. Notre mouvement est 100% calédonien et n’a manifesté de soutien envers aucun candidat à la présidentielle. Nos élus, adhérents et sympathisants restent totalement libres de soutenir qui ils veulent, à titre individuel, publiquement ou non.
Pour les élections législatives, Philippe Gomès est le candidat de Calédonie Ensemble dans la 2ème circonscription, et cette candidature est SOUTENUE par les mouvements nationaux de la droite républicaine, Les Républicains et l’UDI. Rien de plus.

2. Il est prétendu que les demandes de Philippe Gomès auprès de l’Etat en faveur d’un contrôle accru des conditions dans lesquelles sont vendues des armes en Nouvelle-Calédonie (Question au gouvernement du Député en 2013) serait contredit par le fait qu’il serait à l’origine de la libéralisation des ventes d’armes.

Faux : cette libéralisation résulte d’un décret adopté par le gouvernement national en avril 20091 à une époque où Harold Martin, président d’un gouvernement auquel Philippe Gomès n’appartenait pas, insistait auprès de l’Etat pour faire aboutir ces mesures2 et formulait un avis officiel, le 27 août 2008, favorable à ce décret3 .
Par contre, lorsque l’Etat a proposé de limiter à  le nombre d’armes que pourrait détenir une même personne, Philippe Gomès s’y est opposé, au motif que ce n’est pas le nombre d’armes qui induit le danger mais le comportement de la personne qui les détient, et qu’il valait donc bien mieux exiger, pour pouvoir acheter une arme, un casier judiciaire vierge et un certificat d’aptitude sur le plan psychiatrique. Le Député est intervenu en ce sens à plusieurs reprises auprès de l’Etat4.

3. Le fait que Calédonie Ensemble prône un « référendum éclairé » est présenté́ comme un reniement de la « solution consensuelle ».

Faux : la recherche d’un nouvel accord négocié entre indépendantistes et nonindépendantistes, qui, sur le modèle de l’accord de Nouméa, éviterait un « référendum guillotine » source de désordres, a été la position de l’Avenir Ensemble en 2004 puis de Calédonie Ensemble en 2008. Le temps passant, et les indépendantistes ayant manifesté une opposition constante et résolue à cette proposition, cette négociation est devenue impossible. Nous en avons tiré les conséquences. Mais nous maintenons qu’il faut éviter un référendum brutal, et c’est pourquoi nous avons fait, dès notre Congrès du 22 juin 2013 tenu au Parc Fayard à Dumbéa, notre proposition de « référendum éclairé » 5.


Décret n° 2009-451 du 21 avril 2009 fixant le régime des matériels de guerre, armes et munitions en Nouvelle-
Calédonie.
Voir par exemple LNC du 26 septembre 2008 : « Le président du gouvernement calédonien a également demandé que l’Etat étende le décret métropolitain sur les armes et munitions. L’objectif est de faire en sorte que les armes de chasse ne soient plus soumises à autorisation et que les munitions ne soient plus limitées ».
Source : https://gouv.nc/sites/default/files/atoms/files/10065342.PDF
Par exemple lors de la séance publique du 1er octobre 2015 , lors de l’examen du projet de loi d’actualisation du droit des Outre-mer
http://www.nosdeputes.fr/14/seance/5533#inter_72d223edf2afb45d7211d5646eee7b7b Ou encore par un courrier au premier ministre en date du 25 février 2016 http://caledonie-ensemble.com/2016/02/25/lettre-adressee-au-premier-ministre-sur-la-reglementation-ducontrole-des-armes-en-nouvelle-caledonie/
Cf LNC du 24 juin 2013 : « Pour le patron de Calédonie ensemble, il n’y a pas de solution consensuelle possible pour sortir de l’accord de Nouméa. Aussi suggère-t-il de passer d’un “référendum aveugle” à un “référendum éclairé” ».

À voir aussi :

Festival CALEDONIA +687 pour fêter le vivre ensemble

(16 et 17 juin 2018) Dominique Molé, Corinne Voisin et Leonard Sam, ont pris part avec ent…