Accueil DOCUMENTATION Annie Qaeze, suppléante de Philippe Dunoyer dans la 1ère circonscription : « Je suis là pour partager avec vous une partie de mon histoire »

Annie Qaeze, suppléante de Philippe Dunoyer dans la 1ère circonscription : « Je suis là pour partager avec vous une partie de mon histoire »

( 22 avril 2017 ) Candidat Calédonie Ensemble dans la 1ère circonscription, Philippe Dunoyer a choisi Jinézi Annie Qaeze pour suppléante.
Originaire de la tribu de Wedrumel à Lifou, âgée de 28 ans, ingénieure hygiène et sécurité à Vale-NC, elle est aujourd’hui chef de Cellule prévention sécurité conditions de travail à l’OPT. Annie Qaeze est la cousine de feu Paul-Qaeze, médecin kanak et emblématique président du FC Gaïtcha.

Engagée en politique avec Calédonie Ensemble depuis 2014, elle est conseillère municipale de Nouméa, en charge du secteur hygiène et salubrité publique. Particulièrement impliquée auprès des jeunes et en faveur de l’insertion, Annie Qaeze est intervenue lors du 11ème congrès de Calédonie Ensemble au Kuendu Beach. Retrouvez, en texte et en vidéo, l’intégralité de son intervention.

Annie Qaeze :

Avant de prendre la parole, j’aimerais m’abaisser devant toute l’assemblée, respect et humilité devant les autorités coutumières de l’aire Djubea Kaponé, mais aussi les autorités coutumières présentes.

Je m’appelle Jinézi Annie QAEZE, j’ai 28 ans, je suis originaire de Lifou Drehu, l’île principale qui compose les Iles loyautés.

Si je suis ici ce matin, c’est pour partager avec vous une partie de mon histoire. Celle qui m’a fait quitter mon île et déménager à Nouméa.
C’est pourtant le même pays, mais la traversée est difficile pour nous les îliens qui devons rejoindre la grande terre, que ce soit en province Sud ou en province Nord, pour le lycée, l’université ou pour chercher un travail… parce que rien n’est simple au début.

Cette migration a un impact réel auprès des jeunes. Les valeurs de nos coutumes se perdent petit à petit, les valeurs chrétiennes sont de plus en plus oubliées.
Certains ne connaissent plus, ou pas, la vie dans les tribus et les traditions qui la rythment. Ces pertes de repères sont des portes ouvertes à des dérives qui peuvent aller jusqu’à la délinquance.
Récemment, le sénat coutumier a posé la première pierre d’un plan Marshall afin de minimiser les dérives et ses conséquences auprès de la jeunesse, mais il me semble que cela est insuffisant. Il y a tant à faire.

Heureusement il y a aussi du positif dans la mobilité.

Pour ma part, cela m’a enrichi et nourri ma curiosité. À commencer par la découverte de cultures différentes.
Il est en effet plus facile de rencontrer un tahitien à Pierre Lenquette qu’à Wedrumel !
J’ai appris à vivre avec d’autres personnes aux origines différentes, avec des divergences d’opinions et de points de vue.

Cette traversée permet aussi de nous former, d’avoir accès au monde et de prétendre à des postes à responsabilité.

Je suis aujourd’hui Ingénieure en Hygiène et sécurité et engagée dans la cité en tant que conseillère municipale à la ville de Nouméa.
Je sais que les valeurs que l’on partage à Pierre Lenquette, à l’Anse Vata ou à Lifou sont les mêmes. Ce sont ces valeurs qui nous permettront de vivre en paix dans ce beau pays qui est le nôtre.
Nous devons les écrire, les partager et surtout les respecter. C’est ce que propose Calédonie Ensemble.

Pour moi, Calédonie Ensemble est un navire amiral qui a la hauteur nécessaire pour tenir fermement le cap dans les échéances à venir pour notre pays.
Il trace sa route en prenant en compte chaque escale et chaque passager.

Sa destination finale est la Nouvelle-Calédonie de demain, avec à son bord tout ce qui nous rassemble et tout ce qui nous ressemble, mais aussi toutes nos différences qui font notre spécificité et notre richesse.

À la tête de ce navire, dans la 1ère circonscription, je ne vois qu’un capitaine, un homme capable, compétent, honnête, qui défend des valeurs humanistes et qui a inscrit la paix comme figure de proue du navire.

Pour moi ce capitaine c’est Philippe DUNOYER.

Il peut compter sur moi et sur les îliens que je représente, mais je sais aussi qu’il peut compter sur vous tous pour constituer son équipage.

À voir aussi :

CALEDONIA : Une télévision « pays » pour tous les Calédoniens

Le 16 novembre dernier, l’assemblée de la province Sud s’est, par 27 voix représentant qua…