Accueil ACTUALITÉS Réponse de la ministre des Outre-mer à ma lettre consécutive à ses propos ambigus concernant la Nouvelle-Calédonie

Réponse de la ministre des Outre-mer à ma lettre consécutive à ses propos ambigus concernant la Nouvelle-Calédonie

( 22 mai 2017 ) Ministère des Outre-mer

La Ministre, cher Philippe

J’ai bien reçu votre courrier en date du 22 mai dans lequel vous exprimez votre inquiétude sur les propos que j’ai tenus à l’occasion d’un entretien sur la chaîne de radio France-Info et notamment la phrase suivante que vous citez : « La France restera aux côtés de la Nouvelle-Calédonie, peu importe la décision qui sera prise ».

Je vous remercie de votre vigilance et de votre réactivité : il ne saurait en effet y avoir d’ambiguïté dans la position du Gouvernement sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

L’engagement de la France, matérialisé dans l’article 77 de notre Constitution, c’est la possibilité de l’accession par référendum à la pleine souveraineté d’un territoire de la République française et donc le respect de ce qui sera décidé par les électeurs.

Afin d’éviter toute ambiguïté dans mes propos, je crois utile de citer le début de la phrase que j’ai prononcée et que vous avez partiellement reprise « Nous avons des obligations de préparer ce destin commun ».

Dans l’esprit et dans la lettre de l’Accord de Nouméa, la France a accompagné, accompagne et continuera d’accompagner la Nouvelle-Calédonie dans la construction et la consolidation d’un « destin commun », et ce dans le strict respect de la volonté de l’ensemble des partenaires calédoniens.

Je serais ravie d »avoir l’occasion de vous rencontrer et de rencontrer l’ensemble des élus pour travailler à la parfaite mise en oeuvre du processus référendaire sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le député, l’expression de ma haute considération.

Annick GIRARDIN

À voir aussi :

CALEDONIA : Une télévision « pays » pour tous les Calédoniens

Le 16 novembre dernier, l’assemblée de la province Sud s’est, par 27 voix représentant qua…