Accueil ACTUALITÉS Les chefs de guerre MARTIN/BACKÈS prennent en otage le gouvernement

Les chefs de guerre MARTIN/BACKÈS prennent en otage le gouvernement

( 31 août 2017 ) Le plus petit groupe du congrès (6 élus sur 54…), qui a obtenu de justesse 1 siège au gouvernement (sur 11…), composé de transfuges du Rassemblement, de l’UCF et de l’Avenir Ensemble qui ont constitué un agrégat politique de circonstance, a décidé de bloquer l’entrée en fonction du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Cet agglomérat de personnalités au parcours sinueux s’est rangé lors des législatives sous la bannière des chefs de guerre auto-proclamés Martin/Backès.

Les dits chefs de guerre ont subi une lourde défaite électorale il y a 2 mois à peine. Mais ils ont décidé de s’opposer à l’expression démocratique des Calédoniens en bloquant l’élection du Président du gouvernement.

Leur but : obtenir par le blocage des institutions ce qu’ils n’ont pas obtenu sur le terrain du suffrage universel. C’est ainsi qu’ils tentent de marchander quelques postes derrière la vitrine d’une demande de modification d’une ligne économique qu’ils ont pourtant eux-mêmes validé à deux reprises au cours des cinq dernières années en signant les accords économiques et sociaux en 2011 et l’agenda économique, social et fiscal en 2014.

Calédonie Ensemble n’entend en rien céder au dictat de cette minorité.

À voir aussi :

Sénatoriales 2017 : Pour un avenir dans la France aux couleurs de la paix

( 22 septembre 2017 ) Gérard Poadja : « Dimanche 24 septembre, 552 grands électeurs calédo…