Accueil ACTUALITÉS « Pour une Nouvelle-Calédonie dans la France et dans la paix »

« Pour une Nouvelle-Calédonie dans la France et dans la paix »

Communiqué de presse – Elections sénatoriales
Conférence de presse MR. Pierre Frogier et Gérard Poadja

( 6 septembre 2017 ) Le dimanche 24 septembre prochain ont lieu les élections sénatoriales.
170 sièges de sénateurs sont appelés à renouvellement, dont ceux des deux représentants de la Nouvelle-Calédonie à la Haute Assemblée.

En Nouvelle-Calédonie, 552 grands électeurs vont élire les deux personnalités qui représenteront la Nouvelle-Calédonie au Sénat pour un mandat de six ans.

Pour le pays, ces élections sénatoriales sont le dernier rendez-vous électoral avant le référendum d’autodétermination prévu par l’Accord de Nouméa, un contexte particulier qui en pose l’enjeu et l’importance.

Ces élections sénatoriales s’inscrivent dans un contexte politique nouveau, né de la volonté de quatre formations politiques non-indépendantistes d’œuvrer de concert à préparer une sortie apaisée de l’Accord de Nouméa.

Une volonté qui a pris corps dans une déclaration commune du 15 juin 2017 (  » Pour une Nouvelle Calédonie dans la France et dans la Paix » ) aux termes de laquelle Calédonie Ensemble, le Rassemblement, le MPC et Tous Calédoniens ont exprimé « leur détermination à préparer la sortie de l’Accord de Nouméa dans le cadre d’une concertation indispensable et constructive entre non-indépendantistes et d’un dialogue approfondi avec les indépendantistes » afin « d’éviter que le référendum conduise à des surenchères, à des tensions, voire à des violences au risque d’anéantir tout ce que nous avons patiemment construit depuis près de trente ans… »

Dans ce cadre, les quatre formations politiques non-indépendantistes ont réitéré leur volonté de préserver la « stabilité institutionnelle » de la Nouvelle-Calédonie absolument nécessaire pour engager le dialogue politique et rassurer les acteurs économiques.

C’est cette ambition de stabilité qui a conduit les signataires de la plateforme, constituée en intergroupe au Congrès de la Nouvelle-Calédonie, à renouveler leur confiance à Thierry Santa à la présidence de l’assemblée, à constituer une liste commune pour le Gouvernement, et à soutenir la candidature de Philippe Germain à la présidence.

C’est ce même objectif qui a conduit les mouvements politiques de la plateforme à unir leurs forces au 2ème tour des législatives pour soutenir Philippe Gomès et Philippe Dunoyer et à présenter aujourd’hui une liste commune rassemblant les candidatures de Pierre Frogier et de Gerard Poadja à l’occasion des sénatoriales du 24 septembre prochain.

À voir aussi :

Teddy Riner ambassadeur

( 20 novembre 2017 ) La Nouvelle-Calédonie a la chance pendant quelques semaines d’accueil…