Accueil ACTUALITÉS Calédonie Ensemble salue la désignation de Paris comme ville-hôte des JO de 2024

Calédonie Ensemble salue la désignation de Paris comme ville-hôte des JO de 2024

( 15 septembre 2017 ) En 2024, Paris accueillera et organisera le plus grand événement sportif au monde : les Jeux Olympiques.

En effet la capitale de notre pays, la France, a été désignée par le Comité International Olympique. Ce choix récompense le formidable et gigantesque travail réalisé ces trois dernières années par le comité de candidature des Jeux Olympiques présidé par l’ancien champion, Tony Estanguet, et la mairie de Paris.

Calédonie Ensemble se réjouit du succès enregistré par Paris à qui l’on confie l’organisation des JO pour la 3ème fois de son histoire après ceux de 1900 et de 1924. Par les retombées économiques qu’ils vont générer et les perspectives qu’ils créent, les JO sont une chance inouïe pour notre pays, nos sportifs et notre jeunesse.

D’ores et déjà, Paris peut compter sur le soutien sans faille et enthousiaste de la Nouvelle-Calédonie et des Calédoniens qui sauront s’engager derrière les athlètes des équipes de France, des équipes au sein desquels Calédonie Ensemble espère qu’en 2024 figureront le plus grand nombre possible de sportifs calédoniens.

En attendant le 2 août 2024 et la cérémonie d’ouverture des JO au stade de France, Calédonie Ensemble réaffirme son soutien à la proposition formulée dès septembre 2016 par le Député Philippe Gomès auprès du Ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, et portée par le gouvernement calédonien, de faire de la Nouvelle-Calédonie la base arrière de l’équipe de France Olympique pour les JO de Tokyo-2020.

Pour lire la lettre du député Philippe Gomès adressé au Ministre des sports, cliquez-ici

Pour lire la question écrite du député Philippe Gomès, du 20 septembre 2016 à l’Assemblée nationale, cliquez-ici

À voir aussi :

Rencontre citoyenne à Thio, mercredi 19 septembre 2018 à 18h

Le 4 novembre prochain, les Calédoniens devront répondre par « oui » ou par « non » à la q…