Accueil ASSEMBLÉE NATIONALE Face à la barbarie et au terrorisme, nous ne devons rien céder

Face à la barbarie et au terrorisme, nous ne devons rien céder

( 3 octobre 2017 ) Philippe Dunoyer : « À l’ouverture de nos travaux, j’ai participé à la minute de silence qu’a tenu à observer l’Assemblée nationale à la mémoire de Laura et de Mauranne, les deux victimes de l’attentat de Marseille, mais aussi de celles du tueur de Las Vegas. Face à ces « violences barbares et aveugles », comme les a qualifiées le président de l’assemblée, les représentants de la nation doivent prendre leur responsabilité.

Hasard du calendrier, l’ordre du jour appelait le vote de la loi dite « antiterroriste » qui renforce la sécurité intérieure de l’État. Philippe Gomès et moi l’avons votée.

Pour mémoire, cette loi permettra d’instaurer des périmètres de sécurité pour protéger la tenue des manifestations accueillant du public, de fermer les lieux de culte où sont tenus des propos d’incitation à la haine, à la violence, à la discrimination mais aussi qui participent à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes.

Ce texte permettra également de procéder à des visites et à des saisies en tous lieux si une menace d’une particulière gravité pèse sur la sécurité publique. Elle permettra enfin de mettre sous surveillance et sous contrôle des personnes suspectes.

Dans ce combat contre la barbarie et le terrorisme, nous ne devons rien céder. Pour la défense de nos valeurs et pour la mémoire des victimes ».

À voir aussi :

Examen à l’Assemblée nationale du projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants : Philippe Gomès demande une amélioration de l’accès aux soins des étudiants issus de Nouvelle-Calédonie

( 13 décembre 2017 ) Philippe Gomès est intervenu en séance pour évoquer le « parcours du …