Accueil ACTUALITÉS Les preneurs d’otage persistent, le président du gouvernement alerte sur les risques qui pèsent sur le budget 2018 des collectivités

Les preneurs d’otage persistent, le président du gouvernement alerte sur les risques qui pèsent sur le budget 2018 des collectivités

( 6 octobre 217 ) L’histoire commence par une victoire aux élections législatives et une contrainte de facto imposée à Philippe DUNOYER de devoir démissionner du gouvernement pour éviter le cumul prohibé par la Loi.

C’était le 19 août.

A 14 mois du référendum, après plus de quarante jours et deux votes offrant à l’unique candidat 5 voix sur 11, la situation du gouvernement est toujours bloquée par un groupuscule de preneurs d’otages (1 membre du gouvernement sur 11) forçant le pays à l’immobilisme.

La candidature à la présidence de Philippe GERMAIN présentée par la plateforme est légitime : elle l’est parce qu’elle est portée par un groupe qui représente 5 membres du gouvernement sur 11 et 23 élus du Congrès sur 54.
Elle l’est parce qu’elle est portée par une plateforme politique rassemblant Calédonie Ensemble, le Rassemblement, le MPC et Tous calédoniens qui a été légitimée à deux reprises par le suffrage universel ces 3 derniers mois lors des élections législatives et sénatoriales.

Le 2 octobre, dans une lettre adressée aux présidents du Congrès, des provinces et aux maires des 33 communes, le président du gouvernement sortant alerte : Faute de membre du gouvernement en charge du Budget, l’ensemble du processus de préparation budgétaire pour 2018 est à l’arrêt.

Pas de préparation budgétaire, pas d’adoption du budget par le Congrès et pas non plus de notification de dotations aux provinces, aux communes et aux établissements publics. Et un budget d’investissement réduit à la portion congrue.

Les conséquences en cascade sont aisément imaginables pour tous, partout dans le pays.

Face à cela, Calédonie Ensemble réaffirme sa position, clairement et publiquement exprimée, de refus de tout marchandage.

À voir aussi :

La Nouvelle-Calédonie sans budget pour la première fois depuis 27 ans !

( 18 octobre 2017 ) Élu le 31 août dernier, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie n’a t…