Accueil Institutions Des jeunes en route pour Sciences Po !

Des jeunes en route pour Sciences Po !

( 16 octobre 2017 ) Philippe Gomès : « La jeune calédonienne que nous avons recrutée avec Philippe Dunoyer comme assistante parlementaire – Lyne Binic – originaire de Lifou, vient de terminer son cursus sciences po Paris. Bonne chance aux jeunes du pays qui s’engagent dans cette voie ! ».


Des jeunes en route pour Sciences Po !

Ils sont jeunes et ils ont été sélectionnés pour passer le concours d’entrée à Sciences po Paris dans le cadre des Conventions d’éducation prioritaires signée entre les provinces, le Haut-Commissariat, le Gouvernement et le vice-rectorat. Pour les féliciter et leur faire découvrir l’institution de l’intérieur, Monique Millet et Marie-Françoise Hmeun, élues provinciales respectivement en charge de l’enseignement et de l’emploi, les ont invité, lundi 9 octobre, à prendre place dans l’hémicycle de la province Sud.

« Bienvenue dans ce qui sera peut-être votre future salle de travail ! » a plaisanté Monique Millet, élue provinciale et présidente de la Commission de l’enseignement, en accueillant les 15 jeunes candidats calédoniens à Sciences Po Paris dans l’hémicycle de la province Sud. A ses côté, Marie-Françoise Hmeun, élue en charge de l’emploi et de la formation professionnelle, mais aussi Romain Capron, directeur de l’enseignement de la province Sud (DES) et Marion Bastogi, directrice-adjointe de la direction juridique et administrative (DJA) ont présenté l’institution et répondu aux questions des lycéens.

Un échange particulièrement apprécié par Monique Millet : « Je vous félicite pour votre implication et vos questions très pertinentes ! J’espère qu’il y aura le plus grand nombre de réussites possible au concours, car c’est une expérience plus qu’enrichissante que vous avez choisi d’entreprendre ».

Une prise en charge spécifique

Si Zoé, Lorna, Isya et les autres en sont là aujourd’hui, c’est grâce à leurs résultats scolaires, mais aussi à des conventions d’éducation prioritaires signées en 2009 entre le Haut-Commissariat, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, les provinces et le vice-rectorat. L’idée du dispositif ? Donner l’opportunité aux élèves méritants issus de milieux défavorisés d’accéder à la prestigieuse école, par un recrutement sélectif. Une action qui vise à établir l’égalité des chances.

La province Sud s’est ainsi engagée à prendre en charge financièrement les billets d’avion des candidats et à leur payer leur premier ordinateur. Elle a également mis en place une bourse d’étude spécifique aux grandes écoles en cas de réussite au concours. Lundi dernier, à la fin de l’entrevue, les jeunes ont reçu toute la documentation nécessaire pour monter leur dossier de prise en charge. « C’est vraiment une chance que l’on nous offre et on va tout faire pour se donner les moyens de réussir le concours, confie Isya, avant de reprendre le chemin de son lycée puisqu’elle doit d’abord réussir son bac en fin d’année. Pour moi c’est une réelle reconnaissance, une façon de nous montrer que le Pays compte sur nous ! ».

Source : province Sud

À voir aussi :

Réunion de la commission des finances et du budget au Congrès : 4,4 milliards supplémentaires pour l’équilibre des comptes sociaux !

(12 novembre 2018) Philippe DUNOYER : « J’ai présidé aujourd’hui la commission des finance…