Accueil ACTUALITÉS Discours du Premier ministre : Pour un dialogue préalable au référendum entre indépendantistes et non indépendantistes, permettant de consolider « les acquis » et de sceller « les points de convergences »

Discours du Premier ministre : Pour un dialogue préalable au référendum entre indépendantistes et non indépendantistes, permettant de consolider « les acquis » et de sceller « les points de convergences »

( 5 décembre 2017 ) Calédonie Ensemble salue le discours du Premier ministre prononcé ce jour devant le Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Un discours au cours duquel le Chef du gouvernement a rappelé aux élus calédoniens que lors du référendum de 2018 « ce sera bien le peuple calédonien qui se prononcera souverainement ». Oui, comme ne cesse de le rappeler notre mouvement, le peuple calédonien est un peuple souverain sur son destin.

Concernant la méthode, la nécessité d’un dialogue permanent entre indépendantistes et non-indépendantistes a été mise en avant.

Le Premier ministre a ainsi rappelé que « nous devons collectivement, Etat et forces politiques de Nouvelle-Calédonie, contribuer à dessiner ce chemin du vivre-ensemble pendant et après la consultation », ajoutant que « (…) Ce qui compte autant que le jour d’après, c’est le fait que la vie ensemble se poursuit dans un ‘après’ qui n’est pas qu’un seul jour d’une vie ».

Notre « capacité à nourrir un dialogue politique permanent », notre « sens du compromis », aussi, font indiscutablement pour le Premier Ministre « partie des points de convergence, des acquis de ces trente dernières années en Nouvelle-Calédonie ».

Les déclarations du Premier Ministre sont animées du même esprit que celles de Calédonie Ensemble lors de la campagne pour les élections législatives qui proposaient de « sanctuariser les acquis de ces trente dernières années » ou encore de « sceller les convergences entre indépendantistes et non indépendantistes afin de mieux assumer nos divergences lors de la consultation ».

Ce sont ces « acquis » et ces « points de convergences » qui constituent un « socle d’analyses et de valeurs », pour reprendre les propos du Premier Ministre, que Calédonie Ensemble propose d’affirmer, avant le référendum, dans une Déclaration solennelle sur le patrimoine commun des Calédoniens.

Enfin, Calédonie Ensemble se félicite de plusieurs annonces qui correspondent à des demandes des parlementaires du mouvement :

En matière de sécurité, la police de sécurité du quotidien sera expérimentée en priorité dans l’agglomération du Grand NOUMEA (cf. PJ) ;
En matière de développement économique, le soutien de l’Etat au projet d’hôtel en Baie de WADRA sur LIFOU a été confirmé ; Il en va de même concernant le secteur du nickel, où la présence active de l’Etat pour « assurer la pérennité de ces activités industrielles » a aussi été confirmée ;
En matière d’insertion, le régiment du service militaire adapté (RSMA) sera renforcé d’une nouvelle unité de 80 volontaires, à envisager sur BOURAIL (NANDAI). Par ailleurs, l’Etat s’engage à accompagner les expérimentations voulues par les institutions calédoniennes au profit des 16-18 ans (cf. PJ) ;
En matière environnementale, l’Etat participera activement aux côtés de la Nouvelle-Calédonie, à la mise en œuvre du plan de gestion du Parc Naturel de la Mer de Corail.

À voir aussi :

Examen du Budget 2018 au Sénat : Gérard Poadja obtient de nouveaux concours financiers de l’État en faveur du Pacifique

( 7 décembre 2017 ) Alors que les Sénateurs examinent actuellement le projet de loi de fin…