Accueil VU SUR LE WEB Entretien sur la couverture sociale des étudiants calédoniens avec le Délégué interministériel Jean-Marc MORMECK et le Député de Nouvelle-Calédonie Philippe DUNOYER

Entretien sur la couverture sociale des étudiants calédoniens avec le Délégué interministériel Jean-Marc MORMECK et le Député de Nouvelle-Calédonie Philippe DUNOYER

(10 mars 2018) Philippe Dunoyer député de la Nouvelle Calédonie a souhaité s’entretenir avec Jean-Marc Mormeck le Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, vendredi 9 mars 2018 avant sa visite officielle en Nouvelle Calédonie, au sujet de la couverture sociale et l’accès aux aides pour les étudiants environ 500 chaque année dans la perspective de la rentrée de septembre 2018.A son arrivé au poste de Délégué interministériel, Jean-Marc MORMECK s’est emparé de la situation des étudiants originaires du Pacifique qui avaient attiré son attention sur « les discriminations et les mesures vexatoires » subies dans l’hexagone.
Philippe DUNOYER député de la Nouvelle Calédonie a souhaité s’entretenir avec Jean-Marc MORMECK le Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, vendredi 9 mars 2018 avant sa visite officielle en Nouvelle Calédonie, au sujet de la couverture sociale et l’accès aux aides pour les étudiants environ 500 chaque année dans la perspective de la rentrée de septembre 2018.

Philippe DUNOYER a interpellé le Gouvernement sur la situation des étudiants et des évacués sanitaires calédoniens qui risquent de ne pas bénéficier des mêmes droits que les français de l’hexagone (accès immédiat à une couverture sociale, aide au logement, emplois étudiants…) faute d’avoir un numéro d’identification national.

A son arrivé au poste de Délégué interministériel, Jean-Marc MORMECK s’est emparé de la situation des étudiants originaires du Pacifique qui avaient attiré son attention sur « les discriminations et les mesures vexatoires » subies dans l’hexagone.

La complexité et les délais anormalement longs pour l’obtention de la carte vitale et le fait que les dossiers de ces étudiants soient traités comme ceux de personnes n’ayant pas la nationalité française étaient en effet une anomalie inacceptable depuis plus de 20 ans d’autant plus que la plupart des démarches de la vie quotidienne en hexagone supposent un numéro de sécurité sociale.

Un accord a donc été trouvé dès juin 2016 avec l’INSEE pour que chaque résidant de Nouvelle Calédonie, Polynésie Française et Wallis et Futuna identifié comme devant se rendre en hexagone soit immatriculé avant même son départ, lui permettant ainsi d’avoir son numéro INSEE et donc de Sécurité Sociale avant ou dès son arrivée.

En entamant ces démarches avant même leur départ des Outre-mer en lien avec les délégations parisiennes de leur collectivité d’origine, les étudiants ont donc la possibilité de surmonter une bonne partie de ces obstacles administratifs. Ainsi les étudiants peuvent effectuer leurs démarches d’inscription universitaire, à la Sécurité sociale, d’accès au logement exactement dans les mêmes conditions que tout autre étudiant français.

Source : gouvernement.fr

À voir aussi :

Calédonie Ensemble se rendra au Comité des signataires avec un cap, une méthode et 15 propositions

NC la 1ère a diffusé ce 8 décembre les images de la conférence de presse de jeudi dernier …