Accueil Concentré d'actu Concentré d’actu : 19 mars 2018

Concentré d’actu : 19 mars 2018

 

Conseil politique de Calédonie Ensemble du 16 mars 2018

Nous nous sommes retrouvés vendredi soir dernier (16.03.2018) à l’Université, avec l’ensemble de nos référents venus de toute la grand terre et des îles, pour échanger sur les sujets qui font l’actualité politique du moment.

Une fois de plus, ce temps d’échange était un moment fort de partage, sur des sujets qui nous tiennent à cœur.

Notre sénateur Gérard Poadja a ouvert les interventions, en nous présentant ses actions et sa nouvelle vie au Sénat. Les élus ont ensuite développé les thématiques de la sécurité (Philippe Dunoyer), du plan de lutte contre la délinquance (Philippe Germain) et l’alcool (Philippe Michel), de la jeunesse (Dominique Mole).

A l’Assemblée nationale, les députés demandent des renforts de moyens pour lutter contre l’insécurité

Philippe Dunoyer a rappelé les chiffres alarmants de la délinquance, et interpellé Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, sur la nécessité d’une part, de renforcer à nouveau les moyens de police et de gendarmerie, et d’autre part, de donner aux maires calédoniens les mêmes compétences qu’aux maires de métropole en matière de sécurité.

Pour en savoir plus

Profitant de l’examen du projet de loi référendaire à l’Assemblée, le député Gomès a quant à lui rappelé au gouvernement l’urgente nécessité d’intervenir afin que le pouvoir entre les mains du Haut-commissaire en matière de tranquillité publique puisse être également confié aux maires, comme c’est déjà le cas, depuis lontemps, en métropole.

Pour en savoir plus

Le congrès adopte le plan territorial de sécurité et de lutte contre la délinquance

Pour la première fois, la Nouvelle-Calédonie se dote, à l’échelle du pays, d’un plan de lutte contre la délinquance. Il vise à mieux coordonner l’action de l’État, de la Calédonie, des provinces, des communes, des associations.

Il entend changer les mentalités trop tolérantes vis-à-vis des conduites à risques et des addictions, il lutte contre la surconsommation d’alcool et il prend en compte la jeunesse en difficulté. Ce plan est financé par la taxe sur l’alcool et le tabac dont le congrès a récemment adopté une hausse significative.

Seul, le groupe Martin-Backes a voté contre sans jamais faire de proposition ni déposé des amendements, montrant par la même une grande irresponsabilité et un manque flagrant de courage.

Cette attitude n’est pas surprenante de la part d’un groupe politique qui ne vote rien et ne propose rien, mais elle participe à la division de la société calédonienne à quelques mois du référendum sur l’avenir.

Pour en savoir plus

Philippe Gomès rend HOMMAGE AUX PIONNIERS de la Nouvelle-Calédonie à l’Assemblée

Philippe Gomès a tenu à rendre hommage aux pionniers de Nouvelle-Calédonie durant l’examen du projet de loi référendaire dans l’hémicyclique.

Un rappel des vagues de population qui ont construit le pays.

Une intervention pour dire que la terre du pays était l’instrument du salut de nos pionniers, et que cette terre du pays, aujourd’hui encore, coule dans les veines de toutes les familles calédoniennes.

Pour dire que le peuple Calédonien a en héritage une période coloniale douloureuse, faite de spoliation pour les Kanaks, d’expiation pour les bagnards, de déracinement pour l’ensemble des pionniers et de labeur pour tous.

Pour rappeler, que « Les Calédoniens ont beaucoup de choses en commun : les paysages, la manières de pêcher, les coins des chasses, les histoires, les églises… Et puis surtout, ils voient tout le monde depuis un seul endroit : depuis chez eux ! ».

Et pour conclure en appelant à poursuivre, dans la paix, le dialogue et le respect des convictions de chacun, le chemin singulier emprunté par le peuple Calédonien au sein de la République.

Pour en savoir plus

Le Comité des Sages invite « les différentes parties à reprendre le chemin du dialogue »

Dans une déclaration du Comité des Sages (*), rendue publique hier soir, ceux-ci reviennent sur « les Accords de Matignon-Oudinot en 1988 et l’Accord de Nouméa en 1998 (qui) ont permis aux calédoniens de sortir d’une période douloureuse d’affrontement et de violence ». Et rappellent que ces accords « ont insufflé l’esprit de dialogue, de paix, de fraternité et de construction ».

« Le Comité des Sages souhaite exprimer son inquiétude face aux tensions que connait le groupe et encourager les partenaires de ce dialogue à poursuivre les échanges dans le respect mutuel. La préparation de l’avenir constitue une exigence morale qui devrait s’imposer à tous et est attendue par les calédoniens », poursuit le communiqué.

Le Comité des Sages rappelle ensuite « que les valeurs océaniennes, kanak, religieuses et républicaines, qui font partie de notre patrimoine, sont et doivent rester une source d’inspiration commune à tous les calédoniens. Ces valeurs doivent guider les relations d’échanges et de dialogue avec la recherche du consensus dans les décisions collectives et la reconnaissance de l’intérêt général l’emporter sur les intérêts particuliers. »

Avant d’inviter « les différentes parties concernées à reprendre le chemin du dialogue trop vite interrompu alors qu’il est la seule voie d’apaisement et de construction dans la paix ».

(*) Taïeb Aïfa, Rock Apikaoua, Sosefo Falaeo, Jean-Pierre Flotat, Robert Frouin, Jean Lèques, Anne-Marie Mestre, Elie Poigoune, Marie-Claude Tjibaou, Octave Togna, Fote Trolue et Billy Wapotro.

Source : LNC

Agriculture, environnement, élevage… Nicolas Metzdorf sur plusieurs fronts

La fusion de l’Etablissement de régulation des prix agricoles (ERPA) et de l’Agence pour l’indemnisation des calamités agricoles ou naturelles (APICAN), au sein d’une seule et même entité dénommée « Agence rurale » est sur le point d’aboutir.

Dossier prioritaire du gouvernement porté par Nicolas Metzdorf, la fusion sera effective au 1er janvier 2019. Objectifs : mutualisation des moyens, fonctionnement harmonisé et missions coordonnées au service d’une plus grande autonomie alimentaire de la Nouvelle-Calédonie.

Pour en savoir plus

Dans le domaine de la transition énergétique aussi, le pays a les atouts pour parvenir à un objectif d’ici 2030 de 100 % d’électricité renouvelable pour la distribution publique. En visite à Lifou pour inaugurer la deuxième station photovoltaïque de l’île, Nicolas Metzdorf a rappelé la nécessité de développer les sources d’énergie renouvelable, en particulier dans les Loyauté, où le gouvernement souhaite à terme assurer une autonomie électrique totale.

Mercredi dernier enfin, au chevet des éleveurs à Boulouparis, le porte-parole de l’exécutif a, une nouvelle fois, entendu les difficultés et les préoccupations exprimées par la profession. Difficultés d’accession au foncier, sécheresse dramatique, gel des prix, lutte contre le braconnage, etc. Nicolas Metzdorf s’est fermement engagé à relancer la filière bovine en Nouvelle-Calédonie.

Revente illégale d’alcool : Philippe Michel jette un « Froid »

La consommation excessive d’alcool est responsable de la moitié des accidents mortels sur nos routes. En Nouvelle-Calédonie, 6 652 ivresses publiques manifestes ont été enregistrées en 2017, une hausse de près de 35% par rapport à 2016.

La ville de Nouméa détient la palme puisqu’à elle seule, elle représente 20% des ivresses publiques manifestes de tout le territoire national ! Face à un problème crucial pour les Calédoniens et en pleine polémique sur la revente illégale d’alcool, Philippe Michel monte au créneau et détaille un arsenal de mesures concrètes et immédiates que la province Sud va diligenter pour éradiquer le marché noir de l’alcool.

À voir aussi :

La Foa, capitale calédonienne du cinéma pour la 20ème édition de son festival !

(29 juin 2018) Hier soir c’était la cérémonie d’ouverture, en présence notamme…