Accueil ACTUALITÉS Nicole Robineau : « Comment se résigner à l’inacceptable ? Comment ne pas s’engager pour que les choses changent ? »

Nicole Robineau : « Comment se résigner à l’inacceptable ? Comment ne pas s’engager pour que les choses changent ? »

(23 mars 2018) Nicole Robineau : « Comment se résigner à l’inacceptable ? Comment ne pas s’engager pour que les choses changent ?

Pourquoi certains élus ont ils voté contre une enquête approfondie VIRAGE ( merci au Député Gomès de l’avoir malgré tout défendue) et les mesures anti alcool ( merci au président Michel d,avoir imposé son plan provincial d’action ) et que dire de certains médecins privés contre la création d’un CAUVA ( Centre d’accueil en urgence des victimes d’agression ) en Calédonie ? ( là aussi Merci à Philippe Gomès, Dunoyer et Michel de soutenir le projet ! En espérant que le soutien des provinces îles et nord fassent enfin tomber les obstacles…)

Lutter contre toute forme de violence et notamment celle qui est faite aux femmes devrait être soutenu par toute une société digne de ce nom…personnellement je me battrai jusqu’au bout pour plus de solidarités, masculines comme féminines, associatives comme institutionnelles pour plus de dispositifs, plus de lois, plus de sanctions jusqu’à la tolérance zéro. Car nous sommes tous concernés…ce n’est pas qu’un problème de « bonnes femmes » et traiter par le mépris Journées internationales des droits des femmes et autres mobilisations, botter en touche les responsabilités collectives …c’est prendre le risque de régresser sur tous les points et surtout de se préparer un avenir commun où règne la loi de la jungle… Je serai à Canala demain pour marcher avec ces femmes, et ailleurs si nécessaire ».

Nicole Robineau : « Une journée à Canala pour pleurer, se révolter et décider d’agir comme jamais et en urgence à la suite du viol odieux d’une jeune femme.

Forte mobilisation et échanges fructueux entre femmes et coutumiers, pas épargnés…entre femmes et conseillers municipaux et du congrès, Joredié, Mme s Faivre et Robineau, Mr Nechero.

Présentation d’un plan d,action radical…émotion et action , ce 23 mars à Canala sera sans doute à marquer d,un signe particulier, celui du ras le bol général, du plus jamais ça…une pensée pour cette jeune femme, encore hospitalisée, m’a habitée tout au long de cette journée où nous avons, c’est vrai chanté et beaucoup pleuré ensemble.

Merci à Nadia MOUGHE pour son adorable accueil ».

À voir aussi :

Une brochure pédagogique pour comprendre les conditions dans lesquelles s’organise et va se tenir la consultation du 4 novembre : Qui vote ? comment ? pourquoi ?

(13 octobre 2018) Dans le cadre de la campagne du référendum qui aura lieu le 4 novembre p…