Accueil Concentré d'actu Concentré d’actu : 8 mai 2018

Concentré d’actu : 8 mai 2018

 

Chapeau Président !

En trois jours de Koné à Nouméa, en passant par Ouvéa, Emmanuel MACRON aura su trouver les mots justes pour parler de la France, des Calédoniens, de la nécessaire « alliance des mémoires », de la « souveraineté dans la souveraineté », des « souverainetés » économique, alimentaire et énergétique, de l’éducation et de la jeunesse, autant de thèmes chers à Calédonie Ensemble.

Il aura posé des « actes forts » :

  • À Ouvéa, trente après, en se recueillant sur la tombe des gendarmes et des 19, il aura accompli un acte de réconciliation et de Paix entre la République et le Pays.
  • Au Centre Culturel Tjibaou, en remettant à la Nouvelle-Calédonie l’acte de prise de possession, il aura illustré de manière symbolique un fait politique : Le Peuple Calédonien est désormais souverain sur son destin.
  • Au Théâtre de l’Île enfin, dans son discours, en rendant un vibrant hommage aux pionniers, ce qu’aucun autre responsable politique national n’avait fait avant lui.
  • En parlant enfin de l’avenir de notre Pays après le 4 novembre : « la France ne serait pas ce qu’elle est sans la Nouvelle-Calédonie … ».

Chapeau Président !

Pour en savoir plus

Un discours présidentiel pour que continue à vivre le rêve calédonien

La conférence de presse que notre mouvement a tenu ce 7 mai a permis de dresser un bilan particulièrement positif de la visite d’Emmanuel Macron dans le pays. En nous appelant à assumer notre histoire « sans déni ni repentance », en consacrant la légitimité de toutes les communautés, en confirmant la souveraineté du peuple calédonien sur son destin, en appelant à nourrir le dialogue pour préparer le « jour d’après » ou encore en prônant la conquête de ce que nous avons appelé les « souverainetés utiles », le président a, sur bien des axes, exprimé les convergences de vue entre sa vision et les positions de Calédonie Ensemble. En présentant aussi sa vision du rôle géostratégique que doit jouer la Nouvelle-Calédonie dans la région Indo Pacifique, il nous invite subtilement à continuer le rêve calédonien…

Pour en savoir plus

A Ouvéa ce 5 mai : Un acte de réconciliation et de paix entre la république et le pays a été posé

L’émotion était palpable à chaque instant des cérémonies vécues le 5 mai, à Ouvéa, en présence du président de la République et des responsables coutumiers de l’ile. Devant les tombes des « 19 », mais aussi devant la stèle d’hommage aux quatre gendarmes et aux deux militaires.

Chaque cérémonie d’hommage de ces événements tragiques nous appelle à tisser les fils pour faire des mémoires séparées et heurtées une mémoire commune: celle du pays, assumée et partagée, sur laquelle nous devons ensemble construire notre communauté de destin choisie. Ce 5 mai, les cérémonies ont été au-delà de cet appel : Elles ont posé un nouvel acte de réconciliation et de paix entre la République et le pays.

Pour en savoir plus

Remise de l’acte de prise de possession : « La traduction symbolique d’un fait politique »

Philippe GOMES avait dans un communiqué du 2 mai dernier précisé le sens à donner à la restitution de l’acte de prise de possession de la Nouvelle-Calédonie : « cet acte doit être pris pour ce qu’il est : la traduction symbolique d’un fait politique. Depuis la signature des accords de Matignon (…) le peuple calédonien est souverain sur son destin (…) libre de choisir son avenir (…) C’est le droit à l’autodétermination. La restitution (…) de l’acte de prise de possession au gouvernement collégial de la Nouvelle-Calédonie doit être interprétée comme la transmission symbolique de ce droit que le peuple calédonien exercera pour -la première fois dans ce cadre- lors du référendum du 4 novembre prochain. » Une traduction confirmée par Emmanuel MACRON lors de la cérémonie « on est sorti du temps de la possession parce que nous sommes dans le temps de l’adhésion politique et citoyenne qui s’exprimera le 4 novembre ».

Pour en savoir plus

 

Coopération régionale au programme du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

La visite présidentielle a été l’occasion d’une séance de travail entre Philippe GERMAIN, Jean-Louis D’ANGLEBERMES et Jean-Yves LE DRIAN, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

L’occasion d’évoquer les politiques à mener en collaboration avec les grandes puissances – Australie, Nouvelle-Zélande, Japon, Chine – et l’Union européenne, en faveur de la préservation de notre biodiversité, de la réappropriation des ressources halieutiques, d’un développement agricole et touristique durable et responsable.

Autant d’actions destinées à créer de l’activité économique, de l’emploi, de la valeur ajoutée, et donc à garantir la stabilité à l’ensemble de ces pays et territoires. Le ministre s’est montré très à l’écoute de nos besoins et de la position de la Nouvelle-Calédonie au cœur de ce dispositif de coopération régionale et internationale.

Pour en savoir plus

 

Fiers des personnels du Médipôle !

Le président Philippe GERMAIN est allé le 5 mai, aux aurores, rendre visite aux personnels du service des urgences et de la maternité du Médipôle pour les remercier de leur engagement et de leur professionnalisme. Accompagné de Valentine Eurisouké, membre du gouvernement en charge du secteur, le président a tenu à exprimer la gratitude du gouvernement et de la population dans le contexte de grève du système de santé privé et du surcroît d’activité auquel ils ont su faire face ces dernières semaines. Les Calédoniens peuvent être fiers de leur service public !

Pour en savoir plus

Les jeunes, acteurs de la protection de notre environnement

Le dispositif des Aires de Gestion Educatives ( AGE ) initié par la province Sud en lien avec le vice-rectorat et les acteurs de l’environnement, permet aux élèves du CM2 au lycée de s’impliquer dans des projets éco citoyens en préservant une zone maritime ou terrestre. Il a été présenté au cœur du quartier de Kaméré, à l’occasion de l’inauguration du sentier bota-numérique en présence de jeunes venus de toute la province. « Les jeunes c’est l’avenir de notre pays, Nous devons les sensibiliser au maximum pour en faire des adultes responsables, qui ont envie de protéger leur environnement ! » a déclaré pour l’occasion Nina JULIE, membre de la commission Environnement de la province.

Pour en savoir plus

Jean LEQUES : Un pionnier d’exception fait Grand Officier de la Légion d’honneur

Jean LEQUES a été promu par le président de la République Grand Officier de a Légion d’Honneur, soit le plus haut grade de cette institution.

C’est un hommage largement mérité accordé à ce Calédonien d’exception, au parcours long de près de 60 ans d’engagement politique.

Elu à l’Assemblée territoriale dans les années 60, président de la Région Sud, premier adjoint au maire et maire de NOUMEA durant cinq mandats, signataire des accords de Matignon et de l’Accord de Nouméa, premier président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, …

Jean LEQUES a contribué à écrire l’histoire du pays. Il est aujourd’hui président choisi du Comité des sages, mis en place par le Premier ministre.

Descendant de pionniers, son histoire, son parcours, sa vie en ont fait un pionnier de la politique calédonienne.

« Un très grand Calédonien » aux engagements pluriels, aujourd’hui « garant et gardien de la pratique du compromis » qui a prévalu ces 30 dernières années dans l’histoire de la Nouvelle-Calédonie.

À voir aussi :

La Foa, capitale calédonienne du cinéma pour la 20ème édition de son festival !

(29 juin 2018) Hier soir c’était la cérémonie d’ouverture, en présence notamme…