Accueil ACTUALITÉS Belle rencontre citoyenne de DUMBEA, ce 17 mai

Belle rencontre citoyenne de DUMBEA, ce 17 mai

Une belle rencontre qui a été l’occasion pour Nicolas METZDORF, Nina JULIE, Dominique MOLE et Philippe MICHEL d’évoquer l’ensemble des questions politiques du moment : organisation du scrutin, présentation des projets politiques des partis, charte des valeurs calédoniennes, et enfin, projet politique de Calédonie Ensemble pour le « Jour d’après ».

Ayant présenté la « vision » exprimée par les différentes formations politiques, nos élus ont ensuite développé en détail le projet porté par Calédonie Ensemble, dans le cadre du dialogue engagé.

Le projet de Calédonie Ensemble, c’est, AVANT le référendum, de sceller nos convergences entre Calédoniens au travers d’une déclaration commune sur ce qui fait notre patrimoine commun :

Les principes qui fondent le socle de la paix : notre droit à l’auto-détermination, la prise en compte de l’identité kanak, la reconnaissance de la légitimité des autres communautés, le partage des responsabilités, le rééquilibrage,

Les acquis du chemin accompli : notre histoire commune, notre gouvernance, notre citoyenneté, notre rapport au foncier et au nickel,

C’est aussi, dans la perspective du « Jour d’après », de poser les bases d’une organisation politique nous permettant de poursuivre notre émancipation :

L’adoption d’un drapeau commun : il nous faut ré-ouvrir le dialogue sur cette question symbolique, pour que nous aboutissions enfin à un drapeau « reconnu par tous »,

La calédonisation des administrations régaliennes : il s’agit de permettre aux calédoniens d’être davantage impliqués dans l’exercice de ces compétences exercées par l’Etat, en se les appropriant au travers de champs de compétence et d’emplois nouveaux,

La conquête de la souveraineté des temps modernes : il nous faut asseoir l’émancipation économique de notre pays, pour être moins dépendants de l’extérieur. Cela passe par une véritable conquête des souverainetés économique, alimentaire et énergétique,

Cette émancipation n’a de sens qu’au sein de la République française, parce que c’est la République qui fait le lien entre nous tous, et parce que c’est la République, aussi, qui nous protège.

Si nous faisions collectivement cet effort pour sceller nos convergences et poser les bases d’une nouvelle organisation politique, alors nous pourrions peut-être dire comme Pierre Ngaiohni :

« Indépendance ? Pas indépendance ? Le lendemain du vote le soleil se lèvera et poursuivra son périple. Kanaky ou pas Kanaky ? Nous serons encore là à nous dire bonjour et bonsoir, toi qui as voté contre et moi qui ai voté pour ».

Un très riche moment d’échange. Merci à tous !

À voir aussi :

Quelle est la position de Calédonie Ensemble sur les 2èmes et 3èmes référendums susceptibles d’être organisés ?

(12 août 2018) L’Accord de Nouméa prévoit qu’en cas de victoire du Non au référendum du 4 …