Accueil Concentré d'actu Concentré d’actu : 23 mai 2018

Concentré d’actu : 23 mai 2018

 

 

Hommage à Maxime THELOTTE

C’est avec émotion et une profonde tristesse que nous avons appris le décès brutal de notre ami Maxime THELOTTE, ce 16 mai.

L’engagement pluriel et sans faille de Maxime au service du sport, de la jeunesse de PAITA et plus largement du pays a suscité le respect et l’admiration de ceux qui l’ont côtoyé. Par ses engagements et ses qualités, il a su forgé des champions.

Il incarnait à lui seul les valeurs que collectivement, au sein de Calédonie Ensemble, nous continuerons de porter, animé de son souvenir.

Les députés calédoniens : Pour le renforcement de la lutte contre les violences sexuelles et sexistes

L’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes a été l’occasion pour Philippe GOMES de rappeler qu’ « il est urgent d’améliorer la protection et l’accès au droit des victimes dans les Outre-mer. (…) Les violences faites aux femmes sont plus nombreuses dans les Outre-mer que dans l’Hexagone. En Nouvelle-Calédonie, sept fois plus de femmes sont touchées par ces violences. Or, (…)[des] dispositifs de protection et d’accès au droit des victimes, comme le Téléphone Grave Danger (TGD), l’accès aux dispositifs d’hébergement d’urgence, aux associations d’aide aux victimes, aux services de police et de gendarmerie, à la justice et aux structures médicales, qui existent dans l’Hexagone, ne sont pas accessibles aux français d’outre-mer ».

« Trop de femmes, d’hommes et d’enfants parlent encore la même langue dans notre pays : Celle du silence ! »

Rapporteur d’application sur le projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes, Philippe DUNOYER a également porté les engagements de campagne de nos deux députés, et notamment l’idée d’étendre de 20 ans à 30 ans la prescription de l’action publique pour les crimes sexuels commis sur des mineurs : C’est ce que le texte voté a retenu.

Soulignant l’urgence de garantir une meilleure prévention (notamment dans les établissements scolaires), un meilleur accompagnement et une vraie protection des victimes, le député de la première circonscription a également rappelé l’importance dramatique des violences faites aux femmes dans les Outre-mer, en particulier en Nouvelle-Calédonie.

« Les collectivités françaises du Pacifique vont disparaître du Parlement européen »

Dans un communiqué repris par la presse nationale, les députés calédoniens et polynésiens ainsi que le sénateur Gérard POADJA ont dénoncé fermement la loi adoptée par le parlement ce 14 mai : « ce texte conduira les collectivités françaises du Pacifique à disparaître du Parlement européen (…) Ce n’est pas en supprimant (…) la possibilité pour ces PTOM d’avoir des députés européens que la France témoigne de son attachement à la défense de ses territoires » ont tenu à préciser nos parlementaires.

Pour en savoir plus

Le député DUNOYER défend le rôle clé des PTOM dans la construction de l’axe Indo Pacifique

Parmi les éléments phare du discours d’Emmanuel MACRON en Nouvelle-Calédonie qui ont séduit beaucoup de Calédoniens : la place de la Nouvelle-Calédonie dans la « France Monde », et le rôle qu’elle peut jouer dans la mise en œuvre d’un axe Indo Pacifique. Aujourd’hui, la France est le seul pays européen présent dans le Pacifique. Rappelant au gouvernement ces éléments, le député a interrogé le ministre de l’Europe et des affaires étrangères à l’Assemblée: « Comment le gouvernement compte-t-il s’engager pour défendre les intérêts et l’évolution du statut des PTOM lors des accords de COTONOU en 2020 ? ».

Philippe DUNOYER rejoint le groupe « Handicap inclusion » à l’Assemblée

Philippe DUNOYER a rejoint le groupe d’étude « Handicap Inclusion » au sein de l’Assemblée nationale.

Un engagement logique pour notre député très investi dans les questions liées à la famille, à la santé et au handicap. Parmi les thématiques traitées : l’accessibilité des personnes en situation de handicap, la scolarisation, l’emploi, le transport et la mobilité et la formation professionnelle.

La politique du handicap repose sur une responsabilité collective qui nous engage tous !

Soutien au gendarme blessé en intervention à PAITA, dans la nuit du 19 au 20 mai

Dans la nuit de samedi à dimanche, sur la commune de PAITA, un gendarme a été renversé par un véhicule volé qu’il tentait d’intercepter. Si ses jours ne sont heureusement pas en danger, ses blessures ont nécessité une hospitalisation en urgence au Médipôle. Nous lui adressons tous nos vœux de prompt rétablissement.

Nous tenons à condamner publiquement et à exprimer notre indignation face à cette nouvelle agression caractérisée contre un représentant des forces de l’ordre qui sont plus souvent victimes de coups et blessures en Nouvelle-Calédonie que sur n’importe quel autre territoire ultra-marin.

A l’ensemble des gendarmes mais également des policiers opérant en Nouvelle-Calédonie, nous adressons notre soutien et notre reconnaissance pour l’engagement, le courage et le travail quotidien que ces femmes et ces hommes accomplissent au service de l’intérêt général.

Pour que la sécurité des calédoniens demeure la première de nos libertés.

Hommage au grand chef NEKARE 

Le grand chef du district de BORENDY, Philippe NEKARE, nous a quitté.

Le député Philippe GOMES a déclaré « (…) Je garde en mémoire l’image d’un homme engagé, en toute humilité, au service de l’intérêt général, attaché au respect des valeurs coutumières comme aux valeurs républicaines, porteur d’une ambition de développement et de désenclavement pour son district.

L’image d’un homme fidèle à son engagement de la première heure : celui d’un pays émancipé, au sein de République ».

Le Ruamm en débat au congrès

Les élus du congrès se sont retrouvés en séance plénière pour évoquer le dossier du Ruamm : c’est un véritable marathon qui doit s’achever par l’adoption de mesures permettant de sauver le régime.

Le déficit du Ruamm s’est aggravé ces dernières, années jusqu’à mettre en péril le régime tout entier. Si rien n’est fait, la cessation de paiement pourrait être pour la fin d’année.

Le gouvernement, au terme d’un très large travail de concertation, a rendu un rapport d’orientation listant toutes les pistes et a demandé au congrès, organe législatif, de définir les solutions possibles.

On sait aujourd’hui que tout le monde doit s’impliquer dans ce plan de sauvetage, sauf à vouloir ruiner notre système de santé : Tel est le message qu’il faut porter auprès des Calédoniens, des entreprises et des professionnels de santé !

Pour en savoir plus

8ème sommet Palm

Philippe Germain :  « Je viens de prononcer un discours au nom de la Nouvelle-Calédonie, invitée d’honneur pour sa première participation, à l’occasion de l’ouverture du 8ème sommet Palm entre le Japon et les pays et territoires du Pacifique.

J’ai insisté sur la nécessité, pour les grands pays, de développer une véritable politique de développement économique en faveur du Pacifique (pour donner corps à la stratégie Indo-Pacifique). Car sans souveraineté économique, il n’y a pas de souveraineté politique, rendant notre région fragile face à la prédation.

Nous avons des potentiels comme la pêche qui doit être exploitée par les océaniens eux-mêmes : 60% de la consommation mondiale de thon provient du Pacifique, mais est pêchée par des armements étrangers ! »

Philippe MICHEL : « Concilier l’activité de l’usine de Vale et la protection de l’environnement »

Le neuvième Comité d’Information, de Concertation et de Surveillance (CICS) de l’usine du Sud s’est tenu la semaine dernière dans l’hémicycle de la province Sud. L’occasion de faire un point sur l’état d’avancement du projet Lucy, de dresser un bilan de la centrale de Prony Energies et d’aborder les perspectives de valorisation des cendres.

Concernant le projet Lucy, « Nous avons imposé la nécessité d’un dispositif infiniment plus exigeant que ce que proposait l’industriel », a précisé Philippe Michel : 98% des eaux rejetées seront traitées avant rejet dans le milieu. Par ailleurs, une garantie financière de plus de 3,5 milliards de francs CFP, une surveillance en continu des impacts dans certaines zones et une réhabilitation au fur et à mesure sont rendues obligatoires. Le défrichement est divisé par 8 par rapport au projet initial, et des mesures de compensation environnementale sont également prévues.

Pour en savoir plus

Belle rencontre citoyenne de DUMBEA, ce 17 mai

C’est auprès d’un public venu nombreux et très attentif que Philippe MICHEL, Dominique MOLE, Nina JULIE et Nicolas METZDORF ont pu exposer ce 17 mai, au centre socio culturel de DUMBEA, les enjeux du référendum du 4 novembre prochain et ceux du « jour d’après ».

Ayant présenté la « vision » exprimée par les différentes formations politiques, nos élus ont ensuite développé en détail le projet porté par Calédonie Ensemble, dans le cadre du dialogue engagé.

Un très riche moment d’échange. Merci à tous !

Prochaines réunions :

Vote par procuration lors du référendum du 4 novembre : Cas limités et procédure spécifique (possible dès maintenant)

Pour permettre d’éviter les abus et éviter ainsi de voir le scrutin contesté, la loi organique du 19 avril 2018 a prévu des règles spécifiques, plus strictes, pour le vote par procuration lors du référendum du 4 novembre prochain.

Pour prendre connaissance des possibilités de vote par procuration, et engagez la procédure dès maintenant, cliquez ici

À voir aussi :

Référendum du 4 novembre 2018 : Un lien de souveraineté refondé entre la France et la Nouvelle-Calédonie Un dialogue et un consensus entre indépendantistes et non-indépendantistes plus que jamais nécessaires

Une consultation historique Ce 4 novembre, le peuple calédonien, souverain sur son destin,…