Accueil Institutions A la rencontre des entreprises aidées

A la rencontre des entreprises aidées

(28 mai 2018) Martine Lagneau, la première vice-présidente de la province Sud, entame une série de visites d’entreprises soutenues par la collectivité. Le lien entre L’Oasis de Tendéa à Farino, Laf’ Fée Beauté à La Foa et le Caledonian surf Camp de Ouano ? Leur réhabilitation n’aurait pas été possible sans l’aide de la province Sud.

« Sans l’intervention de la province Sud, lance d’emblée, tout sourire et bras ouverts, Magali Thillier, la gérante de l’Oasis de Tendéa, nous n’aurions jamais pu réaliser un gîte digne de ce nom, avec des matériaux de qualité comme le kohu… »

Comment sont utilisées les subventions de la province sud ? Est-ce que des projets, qui n’auraient pu voir le jour sans l’aide de la collectivité, sont-ils viables ? Autant de questions essentielles qui ont trouvé un début de réponse grâce aux visites d’entreprises initiées vendredi dernier, 25 mai, par Martine Lagneau, première vice-présidente de la province Sud.

Au cœur de Farino, là où le tourisme « vert » n’a jamais aussi bien porté son nom, L’Oasis de Tendéa a été refait à neuf il y a un an. « Depuis, ce n’est que du bonheur, confie encore la gérante. Mon gîte n’aurait jamais pu afficher un taux de remplissage qui frôle les 60 % sans ces travaux, c’est merveilleux ! » Comme 219 autres entreprises, l’Oasis de Tendéa est suivie et épaulée par la province Sud dans le cadre du CASE (code des aides pour le soutien à l’économie en province sud). Pour le maire de Farino, Régis Roustan, le constat est sans appel. « C’est essentiel pour Farino de voir que la province Sud soutient nos entreprises. Grâce à cela, nous élargissons notre offre de prestations touristiques et faisons vivre la commune ! »

A quelques kilomètres de là, à La Foa, la province Sud a participé à la création d’une parfumerie et d’un institut de soin esthétique de 33 m2, Laf’Fée Beauté. La gérante, Myrna Guérin, profite de la venue de la délégation provinciale pour « remercier l’institution » et faire part de sa difficulté à valider ses acquis d’expérience et à diversifier son activité. « Merci, vraiment merci, sans vous je n’y serai jamais arrivée ! C’est le parcours du combattant, ça fait deux fois que je me présente, je n’ai eu que la partie parfumerie, pas l’esthétique… » Réponse de Martine Lagneau : « Oui, je comprends. Nous allons voir avec la Nouvelle-Calédonie, qui est compétente en la matière, ce que l’on peut faire pour vous accompagner au mieux. »

Changement de décor. A Ouano, Patrick Gardey et Jérémy Delessert ont réhabilité l’ancien « Surf Camp » et planche désormais sur un projet de parc de wake-board. Toujours soutenus par la province Sud. « Je suis super content, admet Patrick Gardey. Parce qu’après de nombreux travaux de réhabilitation qui n’auraient pu se faire sans la participation de la province Sud, ça marche plutôt pas mal ! Les gens reviennent à Ouano ! »

Pour Martine Lagneau, ces visites n’ont qu’un seul objectif : « Venant du monde l’entreprise, je sais la difficulté de monter un projet. Il est donc très important d’aller sur le terrain, de prendre le temps d’écouter et de savoir si les bénéficiaires de l’aide provinciale s’en sortent économiquement, si ce projet les fait vivre, s’il a créé des emplois. »

LE CASE

Le CASE (code des aides pour le soutien à l’économie en province sud) est un dispositif de mesures financières d’incitation et de soutien à l’investissement et à l’emploi en province Sud d’économie « verte » et générale.

Toutes les aides aux entreprises de la province Sud ici

EN CHIFFRES

259 dossiers instruits / 220 dossiers agréés

→ 749 millions de F.CFP d’aides accordées

→ 2,4 milliards de F.CFP d’investissements agréés

→ 380 emplois aidés

→ Soit 2 millions de F.CFP de subvention pour 1 emploi aidé

Source : Sud’ Mag

À voir aussi :

Frogier, Brial et LKU, les deux côtés d’une même pièce

(19 juin 2018) Philippe Gomès était l’invité de la matinale de NC1ère pour donner la posit…