Accueil Concentré d'actu Concentré d’actu : 19 juillet 2018

Concentré d’actu : 19 juillet 2018

 

 

 

Philippe MICHEL était l’invité de l’émission Politique Directe au lendemain de notre 3ème Conseil Politique

Contrairement à la rupture du dialogue des extrémistes, qu’ils soient indépendantistes ou non indépendantiste, Calédonie Ensemble prend ses responsabilités et fait campagne pour un NON à l’indépendance dans le respect des convictions de chacun.

Pour en savoir plus

 

3ème Conseil Politique de Calédonie Ensemble :

« Si y’a pas toi, Y’a pas moi » !

Vous avez été près de 500 à partager avec nous trois heures riches en échanges qui nous ont permis de revenir sur l’actualité particulièrement dense des dernières semaines. Fidèles à nos convictions, le maintien du dialogue a été au cœur de notre 3ème Conseil politique de l’année.

Autres sujets évoqués : Bilan de nos Rencontres Citoyennes tenues à travers le pays, « Vie et mort » de la Plateforme constitué le 15 juin 2017, sur la base de la « Déclaration commune pour une Nouvelle-Calédonie dans la France et dans la paix », avancement des travaux du groupe de dialogue « Chemin de l’avenir », modalités d’organisation du référendum du 4 novembre. L’occasion également de faire le point sur le travail des parlementaires au Sénat et à l’Assemblée nationale, de dresser un bilan de la visite de la délégation nationale de l’Union des Démocrates et des Indépendants (UDI) en Nouvelle-Calédonie, et enfin de vous expliquer le positionnement de notre mouvement à l’égard des adhésions individuelles à « La République en Marche » (LREM).

Pour en savoir plus

 

 

Inscriptions d’office des natifs pour le référendum du 4 novembre : Vérifiez vos inscription jusqu’au 20 juillet !

Pour les personnes concernées -qui n’étaient pas inscrites jusqu’alors- c’est le moment de vérifier si votre nom y figure. Les listes sont affichées dans les Mairies de l’ensemble des communes.

 

Du Nord au Sud en passant par les îles, tout le pays a vibré à l’unisson de la victoire des Bleus

La Calédonie toute entière a frémi, vibré et driblé aux côtés des Bleus lors de la finale du Mondial 2018. Une victoire en partage qui resserre les liens avec la France.

Pour en savoir plus

 

Commémoration de la fête nationale : Le défilé du 14 juillet à Nouméa et à Paris

A Nouméa, Philippe GERMAIN, président du Gouvernement et Martine LAGNEAU, première vice-présidente de la province Sud, ont participé au traditionnel défilé du 14 juillet.

A Paris, le Sénateur Gérard POADJA a assisté au défilé du 14 juillet sur les Champs Élysées.

Pour en savoir plus

 

 

Quand la politique des extrêmes menace la paix, Édouard PHILIPPE rappelle que la responsabilité des Calédoniens est « de dialoguer pour construire le meilleur »

Entre l’appel au boycott du dialogue de certains partis non indépendantistes et l’appel au boycott de la consultation par le parti travailliste, Calédonie Ensemble poursuit le travail au sein du groupe de dialogue « Sur le chemin de l’avenir » créé par le Premier Ministre.

Philippe GOMES : « Parce que « ayant vu le pire », nous savons que la paix est notre bien le plus précieux et que nous devons tout faire pour permettre une consultation apaisée, respectueuse des convictions de chacun ».

 

L’investissement de nos Députés dans la lutte contre la vie chère récompensé

Grâce à l’extension à la Nouvelle-Calédonie de procédures et les pouvoirs d’enquête dont bénéficie la haute autorité de la concurrence nationale, les agents de la Direction des Affaires Économiques et ceux de l’Autorité de la Concurrence Calédonienne disposeront des mêmes pouvoirs que les agents assermentés en métropole pour le contrôle des effractions à la réglementation économique. Lors de l’adoption par l’Assemblée nationale de ces moyens supplémentaires, Annick GIRARDIN, Ministre des Outre-mer et Philippe GOSSELIN, président de la commission des Lois à l’Assemblée Nationale, ont remercié l’investissement et le travail des Députes Philippe GOMES et Philippe DUNOYER sur ce dossier.

 

La suppression du mot « race » de la constitution voté à l’unanimité par l’Assemblée nationale

Les Députés Philippe GOMES et Philippe DUNOYER avaient obtenu en commission des Lois la suppression du mot « race » de l’article 1er de la Constitution. L’adoption de cet amendement, défendu par nos parlementaires, a été voté à l’unanimité le 13 juillet dernier par l’Assemblé nationale. Cela constitue un pas historique dans la lutte contre le racisme qui « mine toute communauté de destin », comme l’avait déjà avancé Philippe GOMES, en 2013, lors de la proposition de loi tendant à supprimer le mot « race » de la législation nationale.

Pour en savoir plus

 

Nous sommes fermement opposés à la désindexation des fonctionnaires en Nouvelle-Calédonie

Parce qu’elle ne viserait qu’à diminuer les transferts financiers de l’État, contribuant à une perte de confiance des Calédoniens et à une déstabilisation de notre économie, nous sommes opposés à la désindexation des fonctionnaires. Nous sommes convaincus qu’il nous faut lutter contre la vie chère en maintenant la confiance économique et sociale, pour les entreprises comme pour le consommateur Calédonien.

 

Défiscalisation : Les recommandations des Rapporteurs Philippe GOMÈS et Philippe VIGIER adoptées à l’unanimité de la Délégation aux Outre-mer

Philippe GOMES et Philippe VIGIER ont remis ce 11 juillet, leur rapport sur la défiscalisation intitulée « Les nécessaires et urgentes adaptations d’un outil indispensable au développement économique des Outre-mer », lors de la réunion de la Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée Nationale qui s’est tenue sous la présidence d’Olivier SERVA

Les recommandations ont été adoptée à l’unanimité.

Elles pourraient faire l’objet d’une présentation au Premier Ministre ainsi que, le cas échéant, d’amendements Transpartisans dans le cadre de l’examen du projet de loi de Finances pour 2019.

Pour en savoir plus

 

Le sénateur Gérard POADJA interpelle la ministres des armées sur les moyens de protection de nos eaux

La ministre confirme que le premier des patrouilleurs neufs qui sera livré en 2022 à la France sera affecté à la Nouvelle-Calédonie. D’ici là, la ministre confirme que la ZEE sera protégée par une frégate de surveillance, un bâtiment multi-mission, deux avions de surveillance maritime Falcon, ainsi que des moyens d’observation spatiale permettant de cibler les interventions. Le renfort de la coopération avec l’Australie et la Nouvelle Zélande pour la surveillance de nos eaux sera également engagé.

 

 Révision constitutionnelle : Nous devons garantir la représentation des territoires et des électeurs au Parlement

Philippe DUNOYER : « A l’occasion du débat sur la réduction du nombre de parlementaires, j’ai souhaité faire entendre la voix des Outre-mer, en soutenant des amendements visant à garantir que chaque département, chaque collectivité à statut particulier et chaque collectivité d’outre-mer compte au moins un député et un sénateur.

La réforme fait en effet courir aux territoires de faible densité de population un risque de censure par le conseil constitutionnel si l’écart entre le nombre d’électeurs est jugé trop élevé. Exemple : le député de Saint Barthelemy est élu dans un territoire de 6000 habitants quand un des futurs députés de Seine Saint-Denis sera élu par environ 230 000 personnes.

Il serait plus sécurisant d’inscrire cette pratique traditionnelle dans la Constitution ».

 

Rencontre citoyenne au Mont-Dore Sud, vendredi 20 juillet 2018 à 18h  

Le « jour d’après », poursuivons le « rêve calédonien »…

Chers ami(e)s de Calédonie Ensemble,

Le 4 novembre prochain, les Calédoniens devront répondre par « oui » ou par « non » à la question suivante :

« Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? »

La Rencontre Citoyenne a pour objet d’exposer les enjeux de cette consultation ainsi que « Le jour d’après » tel qu’il est vu par les différentes formations politiques.

Nous vous présenterons également le projet que nous portons au titre de Calédonie Ensemble dans le cadre du dialogue engagé entre indépendantistes et non indépendantistes :

• Avant le 4 novembre, nous voulons adopter une Déclaration solennelle sur le patrimoine commun des Calédoniens, c’est-à-dire consacrer ce qui nous uni, indépendamment de notre opposition sur l’avenir institutionnel ;

• le 4 novembre, il nous faudra voter NON à l’indépendance, car la République c’est comme le récif autour de notre île : c’est le lien entre tous, un lien qui nous protège, un lien qui nous permet de nous épanouir en son sein.

• Après le 4 novembre, au lendemain du scrutin, nous souhaitons continuer à tisser les fils du dialogue afin de définir une nouvelle organisation politique pour notre pays, qui permettra de mieux asseoir notre émancipation politique et économique au sein de la République.

Cette rencontre citoyenne est ouverte à celles et ceux qui sont intéressés par l’avenir de leur pays, au-delà des sensibilités politiques de chacun.

Prochaines réunions :

 

10 ans d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO : Une « merveille du monde » dont nous sommes collectivement les gardiens

Projet identitaire calédonien par excellence, cette inscription au patrimoine mondial de l’humanité consacre la reconnaissance internationale d’une part essentielle de notre patrimoine commun.

La poursuite de cette préservation engage une responsabilité partagée : celle des populations au travers la gestion participative des comités de gestion, et l’implication prépondérante des institutions au travers des politiques publiques cohérentes de conservation de ce patrimoine naturel d’exception.

 

L’inscription de nos lagons au patrimoine mondial de l’humanité a permis de mener une politique environnementale cohérente

Relancé par Philippe GOMES, alors président de la province Sud, le dossier de l’inscription de notre lagon au patrimoine mondial de l’humanité, abouti il y a dix ans, a avant tout été une formidable aventure humaine, et le premier projet identitaire calédonien.

Depuis cette inscription, la province Sud a adopté son code de l’environnement avec son arsenal réglementaire visant à préserver, protéger et sanctionner les mauvaises pratiques, renforcé la surveillance du lagon. Elle accompagne aussi les populations dans la gestion participative de ce bien commun exceptionnel, par le soutien et le suivi des comités de gestion.

Nina JULIE : « Le prochain défi à relever concernera le développement d’une économie bleu afin que ce bien naturel, reçu en héritage, profite aux générations futures ».

 

Le Parc naturel de la mer de Corail : Un joyau environnemental à protéger

En mars 2018, à l’issue de trois années de co-construction entre institutions, autorités coutumières, socio-professionnels et société civile, la Nouvelle-Calédonie s’est dotée d’un plan de gestion pour le Parc naturel de la mer de Corail. La zone correspond à une aire marine protégée d’1,3 million de km2, créée en 2014. Le plan de gestion se traduira dans les prochaines semaines par le classement de100 % des récifs pristines et lagons isolés sur 27 000 km2.

Philippe GERMAIN : « La Nouvelle-Calédonie à un rôle moteur à jouer dans la région. Notre objectif est de faire de la préservation de la biodiversité un atout économique et culturel ».

Pour en savoir plus

 

Une prime à l’achat pour promouvoir le Vélo à Assistance Électrique : Première action concrète de l’Agence Calédonienne de l’Énergie (ACE)

Dans le cadre du volet éco-mobilité de son plan d’actions, l’Agence Calédonienne de l’Énergie – nouvel établissement public en charge de coordonner et de mettre en œuvre les actions préconisées par le Schéma pour la Transition Énergétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC) – a décidé de promouvoir l’usage du vélo à assistance électrique (VAE) comme mode de transport écoresponsable, en apportant une aide forfaitaire de 50 000 CFP par VAE acheté́. Cette opération visant à sensibiliser et à inciter les calédoniens à privilégier les modes de transport doux en alternative à la voiture individuelle a été lancée le 2 juillet dernier, en concertation avec les revendeurs de la place, sera soutenue sur 3 ans.

Nina JULIE, présidente de l’Agence de l’Energie (ACE) : « On cible le vélo de route pour remplacer la voiture sur des trajets courts. Il ne s’agit pas de sponsoriser un vélo pour s’amuser le week-end mais de sensibiliser et inciter les Calédoniens à privilégier les modes de transport doux ».

 

Centrale hydroélectrique de Pouebo : La côte Est sur le chemin de la transition énergétique

Produire l’énergie électrique à partir de notre eau, notre vent et notre soleil, c’est bon pour le pays, et c’est bon pour la planète ! C’est dans cet esprit que les coutumiers de Paalo (POUEBO), mais aussi les institutions (ENERCAL, NORD AVENIR) ont porté ce projet de centrale électrique « au fil de l’eau », qui couvrira l’équivalent des besoins en énergie de 4000 foyers calédoniens.

Mise en service prévue en 2019.

Philippe GOMES : « Nous avançons ainsi vers l’objectif fixé par le schéma de transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie : Que le vent, le soleil et l’eau du pays nous permettent d’être souverain au plan énergétique pour la distribution publique à l’horizon 2025/2030 ».

 

Les richesses du Nord au cœur de la capitale à l’occasion du Jeudi du Centre-Ville « Province Nord »

C’est de tradition : Quand les communes du Nord s’installent Place de la Marne à Nouméa, les stands du Jeudi du Centre-Ville sont pris d’assaut. Ce rendez-vous est le plus imposant de l’année et pour cause : Les 17 communes de la province Nord apportent dans leurs bagages plus de 2000 pièces d’artisanat, 2500 plantes, 30 tonnes de fruits et légumes, et 4,5 tonnes de produits de la mer !

Léonard SAM, président de la commission de la Culture de la province Sud, a pris part à la grande coutume d’accueil.

Pour en savoir plus

 

Des communes de l’intérieur exemplaires en gestion des déchets !

Joe Peyronnet, Maire de Moindou, est un maire très engagé pour la préservation de l’environnement, organisant régulièrement des opérations de nettoyage dans les tribus de sa commune. Tri de verre, canettes, et sensibilisation des populations sont régulièrement au programme de ses actions. Il en est de même pour les carcasses de véhicules actuellement en recensement, dont l’enlèvement sera gratuit et leur dépollution assurée par des entreprises agrées.

Sur la Côte Ouest (province Sud) : Tous les déchets triés ont bien traités dans le cadre des filières de recyclage

Alors que la polémique sur le non recyclage des déchets triés volontairement par les habitants de Nouméa gronde, les communes de BOULOUPARIS, LA FOA, FARINO, SARRAMEA, THIO, BOURAIL, regroupées au sein du SIVM SUD, ont tenu à réagir : chez elles, tous les déchets triés sont bien retraités dans le cadre des filières de recyclage.

 

Première mission de diplomatie économique en Papouasie Nouvelle-Guinée

Dans la droite ligne de la politique d’intégration régionale de la Nouvelle-Calédonie portée par le gouvernement, Philippe GERMAIN a conduit une délégation calédonienne à Port Moresby du 3 au 5 juillet dernier.

Au programme : opportunités de coopération avec la Papouasie Nouvelle-Guinée qui représente un marché de 9 millions d’habitants. Ces rencontres qui préfigurent de futurs échanges économiques et techniques se sont conclus par la signature conjointe d’un communiqué affirmant la volonté d’aboutir, d’ici le prochain Forum des Iles du Pacifique en septembre 2018, à la rédaction d’un accord conjoint de coopération pour poursuivre nos relations politiques, administratives et économiques.

Philippe GERMAIN : « La Papouasie-Nouvelle-Guinée a la volonté d’établir des relations partenariales avec la Nouvelle-Calédonie dans les domaines administratif, technique, scientifique et de développer les relations économiques ».

Pour en savoir plus

 

La province Sud entre au capital de CALEDONIA, « la télé qui nous rapproche »

A son arrivée dans le paysage audiovisuel local en décembre 2013, NCTV, devenue CALEDONIA en 2017, était dans toutes les lignes de mire. 5 ans plus tard, par la qualité de son antenne et de ses programmes au service du pays, du vivre ensemble et du partage des cultures, la chaîne a prouvé ne pas être l’outil de propagande anti indépendantiste que certains craignaient. Philippe MICHEL, président de la province Sud a proposé l’entrée de la collectivité au capital de la chaîne, aux côtés de la province Nord, dans le cadre d’une télé pays au service des calédoniens. Décision votée en Assemblée de province vendredi 13 juillet, non sans débat.

Philippe MICHEL : « Comme toujours dans notre pays il y a des formations politiques qui n’ont toujours pas intégré la notion de vivre ensemble et de communauté de destin et qui continuent de mener des combats d’arrière-garde, mais cela ne nous empêche pas d’avancer ».

 

Infatigable, Monique MILLET, présidente de la commission de l’enseignement de la province Sud a fait de l’ action de terrain sa priorité

Dans le cadre du projet Innov’Ecole, « voir l’école autrement », Monique Millet multiplie les déplacement au plus près des équipes pédagogiques et des élèves. Un suivi indispensable des projets innovants portés par les directeurs et les enseignant en y associant les parents, dans les 18 écoles pilotes adhérentes à la démarche.

Au programme : les neurosciences, la santé à l’école, l’autonomie des élèves, la valorisation des espaces jardins ou encore la médiation portée par les plus jeunes. Autant de thématiques qui contribuent au bien vivre ensemble dans les classes et favorisent l’enseignement dans un climat apaisé.

Monique MILLET : « Je ne peux que féliciter tous les enseignants et les directeurs de s’être inscrits dans ce projet qui produit déjà des effets ».

Pour en savoir plus

 

Le Méridien de l’île des Pins : Ce modèle réussi d’implication des populations locales au développement touristique est l’un des fleurons de notre destination depuis 20 ans

C’est en 1995 que Jacques Lafleur prend la décision avec la grande chefferie de l’Ile des Pins et son grand chef Hilarion Vendegou de faire réaliser un complexe hôtelier de haut standing à l’Ile des Pins, sur une lagune en baie d’Oro. Mercredi 11 juillet, le Méridien d’Oro, qui attire une clientèle intéressée par l’écotourisme de luxe et l’authenticité a fêté ses 20 ans en présence des autorités coutumières de l’île et des représentants des collectivités impliquées, dont la province Sud partenaire depuis son lancement via Promosud. Un pari sur le long terme réussi, tout comme le Sheraton Déva à Bourail, imaginé dans la même logique de développement intégré, à la fois dans son environnement et en liaison avec les populations de la Région.

 

Après Bourail, Sarraméa a clôt la tournée « la ruralité au féminin » de la Mission à la condition féminine 2018

A Bourail, c’est sur la propriété de Cindy Baronnet à la ferme de Némeara que le bus de la Mission à la Condition féminine a reçu un accueil des plus chaleureux. Cette halte a permis d’évoquer ,avec les partenaires présents, les nouveaux dispositifs de soutien à l’agriculture développés dans le cadre de la politique publique agricole provinciale (PPAP).

A Sarraméa, où grand nombre de femmes sont impliquées dans les associations des tribus, porteuses de projets dans l’agriculture vivrière, l’artisanat ou le tourisme rural, les échanges ont permis d’exprimer plusieurs préoccupations liées notamment au foncier et à la difficulté d’obtenir les actes coutumiers.

Nicole ROBINEAU, présidente de la Commission à la condition féminine de la province Sud : « Il faut revenir souvent sur le terrain car l’évolution des femmes en ce moment en Nouvelle-Calédonie est extrêmement rapide. Il faut donc l’accompagner du mieux possible, voire parfois devancer les besoins ».

Pour en savoir plus

 

Pour que continue à vivre le « rêve calédonien »

Cette semaine, un nouvel extrait de l’article intitulé « Pour que continue à vivre le « rêve calédonien » (cf. N° 31 de la Revue juridique, politique et économique de la Nouvelle-Calédonie), au travers duquel le député Philippe GOMES exprime sa vision pour le pays. Regard porté sur l’histoire commune, l’actualité et l’avenir de notre pays, et du peuple calédonien. 

Extrait :

(…)

C’est cette même idée, celle d’un peuple calédonien aux origines plurielles qui, au sein du peuple français, a appris à faire reconnaître son existence et à conjuguer ses appartenances sans les opposer, que le sénateur Gérard POADJA a exprimé dans son discours au Palais du Luxembourg, en février dernier, lors de l’examen du projet de loi organique relatif à l’organisation de la consultation sur l’accession à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie : « Celui qui s’exprime à la tribune est Kanak. Il appartient à une civilisation millénaire. Il est calédonien, aussi, parce qu’il a décidé de partager son pays avec celles et ceux qui, depuis 165 ans, ont contribué à sa mise en valeur. Il est Français, enfin, parce que la grande histoire du Monde a voulu que ce soit la France qui, en 1853, prenne possession de cette petite île du Pacifique. Ce Kanak, ce calédonien, ce Français aujourd’hui devant vous, revendique toutes ces appartenances ».

C’est dans le même sens que le député Philippe DUNOYER est intervenu à l’Assemblée Nationale, lors de l’examen du même projet de loi organique, en rappelant que « quel que soit notre choix politique, nous sommes tous Calédoniens, (…), nous appartenons tous à une même terre, (…) nous avons tous une mémoire en partage, pétrie par 165 années d’histoire commune (…) ».

Un peuple reconnu en tant que tel par l’Accord de Nouméa et par la Constitution qui lui a octroyé un droit dont nul autre ne dispose aujourd’hui à l’intérieur de la République : le droit d’en sortir ou d’y rester.

Le 4 novembre prochain, les Calédoniens de toutes origines exerceront ce droit. Au-delà du résultat du scrutin, nous devrons conforter notre volonté de renforcer le « lien social durable entre les communautés qui vivent aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie ». Nous devrons réaffirmer ce lien, au-delà de nos origines communautaires, avant la consultation, parce que l’Accord de Nouméa nous appelle à sceller notre patrimoine commun, pour nous retrouver ensemble dans une même communauté de destin, celle du peuple calédonien.

À voir aussi :

Réunion à la Tribu de Gelima à Canala

Le 18 octobre, le sénateur Gérard POADJA, accompagné de Corine VOISIN et Alex NEMEBREUX, r…