Accueil ACTUALITÉS Lancement par l’Etat de la procédure d’achat des nouveaux patrouilleurs pour la surveillance de nos eaux : Une excellente nouvelle pour la défense de nos ressources marines

Lancement par l’Etat de la procédure d’achat des nouveaux patrouilleurs pour la surveillance de nos eaux : Une excellente nouvelle pour la défense de nos ressources marines


(14 août 2018) La presse nationale spécialisée s’est, ce jour, fait l’écho du lancement par l’Etat de la procédure d’achat de six navires hauturiers pour l’outre-mer, en remplacement des P400 pour la Nouvelle-Calédonie, La Réunion et la Polynésie.

Ces nouveaux patrouilleurs, dont deux seront affectés en Nouvelle-Calédonie, joueront un rôle crucial en matière de surveillance et de protection des zones économiques exclusives (ZEE) françaises Outre-mer, notamment dans le Pacifique Sud.

Chaque navire, long de 70 mètres, pourra accueillir un drone à voilure tournante, deux semi-rigides de 8 mètres, sera équipé d’un « système de visualisation de situation tactique » et de systèmes de communication hertziens et satellitaires, avec une endurance sans ravitaillement fixée à 30 jours.

Alors que nous sommes intervenus à de nombreuses reprises depuis un an auprès de la Ministre des Armées afin de l’alerter sur l’obsolescence des deux patrouilleurs aujourd’hui en service et la nécessité de prévoir leur remplacement le plus tôt possible, (Rencontre du 15 décembre 2017 et du 8 mars 2018 avec la Ministre des armées, question écrite du Sénateur POADJA N° 5486 au Ministère des armées, question d’actualité au gouvernement N°416 au Secrétariat d’État,…), nous nous félicitons aujourd’hui de constater que le gouvernement est passé à l’action.

La surveillance de nos eaux territoriales, la préservation de notre biodiversité marine, la sauvegarde de nos richesses halieutiques, la lutte contre les intrusions intempestives de pirates de la mer venus d’Asie sont autant d’enjeux majeurs qui imposent qu’a minima, les matériels de la Marine nationale et des Forces Armées de Nouvelle-Calédonie soient à la hauteur des menaces qui pèsent sur notre espace maritime.

Grâce à la procédure de renouvellement des navires de surveillance aujourd’hui engagée par l’Etat, cela devrait bientôt être le cas.

Philippe DUNOYER                                     Gérard POADJA                                  Philippe GOMES                                               

À voir aussi :

Tournée des tribus à Maré (Nengone), dimanche 30 septembre 2018

Le 4 novembre prochain, nous devrons répondre par « OUI » ou par « NON » à la question : «…