Accueil ACTUALITÉS Vote de la TGC : La réforme doit permettre une véritable baisse des prix

Vote de la TGC : La réforme doit permettre une véritable baisse des prix

(24 août 2018) Le vote, par le congrès de la Nouvelle-Calédonie, le 22 août dernier, des trois textes relatifs à la mise en œuvre de la Taxe Générale à la Consommation (TGC), vient finaliser l’une des réformes de fond les plus importantes de la vie économique et sociale du pays.

17 ans après les premières annonces et de multiples tentatives marquées par des échecs parfois retentissants, à l’instar du projet de loi proposé par Sonia BACKES qui, en 2014, avait recueilli ZÉRO VOIX « POUR », Calédonie Ensemble se félicite du vote de ces textes à une très large majorité.

Calédonie Ensemble rappelle s’être toujours opposé à la mise en place d’impôts du type « TVA », compte tenu des risques inflationnistes qu’ils présentent. Toutefois, cette réforme de la TGC, préparée de manière rigoureuse après une marche à blanc de 18 mois, Calédonie Ensemble l’assume pleinement dès lors qu’elle permet d’aboutir à une baisse des prix pour le consommateur.

Afin d’atteindre cet objectif c’est la voie réglementaire du contrôle des prix qui a été choisie par le gouvernement afin d’éviter que la baisse des prix
-permise par la réforme- ne se transforme en captation de marge de la part de certains opérateurs clés dans des secteurs économiques (alimentaire, pièces détachées automobiles notamment) où ils sont en situation de monopole ou de duopole.

Le 21 août, les partenaires sociaux ont conclu un accord qui se présente comme une alternative au dispositif de contrôle des prix. S’il faut se féliciter de l’initiative, elle n’a de sens que si cet accord garanti, conformément à l’objectif que Calédonie Ensemble défend pour cette réforme, une réelle et visible baisse des prix pour le consommateur.

Les expertises techniques nécessaires devront être menées permettant de comparer l’impact sur les prix de la méthode proposée par le gouvernement et celle sur laquelle se sont accordés l’intersyndicale et le MEDEF.

À voir aussi :

Développement du secteur de la croisière dans les collectivités d’outre-mer : Amendement adopté !

(7 décembre 2018) Gérard POADJA : « J’ai défendu au Sénat un amendement visant à rendre mo…