Accueil ACTUALITÉS Nouvelles baisses des tarifs bancaires : La marche engagée vers l’alignement obligatoire des tarifs bancaires avec la Métropole d’ici au 1er janvier 2020 : Un combat mené par Calédonie Ensemble en faveur des consommateurs calédoniens

Nouvelles baisses des tarifs bancaires : La marche engagée vers l’alignement obligatoire des tarifs bancaires avec la Métropole d’ici au 1er janvier 2020 : Un combat mené par Calédonie Ensemble en faveur des consommateurs calédoniens

(6 septembre 2018) Le haut-commissariat vient d’annoncer que dans le cadre des discussions annuelles menées entre l’Etat, les banques et l’OPT-NC, un accord visant de nouvelles baisses des tarifs bancaires a été conclu. Ces baisses tarifaires, qui s’ajoutent à celles déjà enregistrées depuis 2016, concernent essentiellement les abonnements Internet et les mises en place d’autorisation de prélèvements (-30% par rapport à 2018). Elles seront applicables à compter du 1er avril 2019.

Calédonie Ensemble se félicite de ces avancées.

Nous rappelons aussi que les établissements bancaires calédoniens n’ont plus vraiment le choix : au 1er janvier 2020, TOUS les tarifs bancaires de base devront être strictement alignés sur ceux de la métropole, comme le prévoit l’article 8 de la loi du 28 février 2017 de programmation relative à l’égalité réelle Outre-mer (EROM), adopté sur la base d’un amendement déposé par le député Philippe GOMES.

En effet, les baisses des tarifs bancaires enregistrées aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie sont l’aboutissement d’un long combat, initié et mené par Calédonie Ensemble :

En 2009, nous proposions au vote du congrès un projet de délibération plafonnant plusieurs tarifs bancaires courants. Le texte a dû être abandonné à la suite d’une saisine du Conseil d’Etat qui a considéré que la compétence en la matière appartenait à l’État.

En 2013 le député Philippe GOMES a fait adopter une nouvelle disposition obligeant les banques locales à négocier chaque année avec le Haut-Commissaire les tarifs de 14 prestations, et prévoyant qu’à défaut d’accord amiable, un arrêté fixerait les tarifs maximums.

En 2016, le député GOMES déposait un amendement à la loi EROM précitée, fixant en 2020 la date limite pour l’alignement complet des tarifs bancaires calédoniens sur ceux de la métropole.

C’est grâce à ce combat qu’aujourd’hui, sur les 14 tarifs de l’Institut d’Emission d’Outre-mer (IEOM), 11 sont désormais à un niveau égal ou inférieur à la Métropole.

À voir aussi :

« Puisque près de 70% des Calédoniens voteront « NON » à l’indépendance : L’enjeu, c’est la paix ! »

(17 octobre 2018) Accueilli par le journaliste Yves THREARD sur le plateau de l’émission T…