Accueil ACTUALITÉS Communiqué : Gérard LARCHER consacre le dialogue approfondi entre indépendantistes et non indépendantistes : « Ça ne peut pas être un camp de gagnants et un camp de total perdants, il faut que ce soit la République qui soit gagnante et une certaine conception de la République vis-à-vis de la Nouvelle-Calédonie »

Communiqué : Gérard LARCHER consacre le dialogue approfondi entre indépendantistes et non indépendantistes : « Ça ne peut pas être un camp de gagnants et un camp de total perdants, il faut que ce soit la République qui soit gagnante et une certaine conception de la République vis-à-vis de la Nouvelle-Calédonie »

(7 Septembre 2018) Lors sa conférence de presse de rentrée, le président du Sénat, Gérard LARCHER, a été interrogé sur la situation politique en Nouvelle-Calédonie, dans le cadre du référendum du 4 novembre prochain.

Fin connaisseur du dossier calédonien, le président LARCHER a tenu à rappeler, concernant l’échéance du 4 novembre, qu’il fallait que chacun « soit responsable (…) Parce qu’au mois de novembre, ça ne peut pas être un camp de gagnants et un camp de total perdants, il faut que ce soit la République qui soit gagnante et une certaine conception de la République vis-à-vis de la Nouvelle-Calédonie ».

Et le président du Sénat d’ajouter « on va finir (…) dans la République, mais aussi avec la reconnaissance des valeurs d’un certain nombre de peuples inscrits dans l’histoire de ces terres ».

Nous nous félicitons de cette déclaration, qui correspond à l’esprit qui nous animé lors des travaux menés au sein du groupe de dialogue « sur le chemin de l’avenir », dans le cadre d’échanges approfondis entre indépendantistes et non indépendantistes.

Comme l’a déclaré à plusieurs reprises le député Philippe GOMES, au nom de Calédonie Ensemble « si l’arithmétique électorale est un fait politique, elle ne peut constituer à elle seule, dans notre pays, une solution politique ». C’est pourquoi : 

  • AVANT LE REFERENDUM, Calédonie Ensemble, l’UC, l’UNI et Gaël Yanno ont tenu, au sein du groupe de dialogue mis en place par le Premier ministre, à consacrer ce qui nous unit plutôt que ce qui nous divise. Nous avons tenu à consacrer le Patrimoine commun du peuple calédonien, au travers de l’adoption de la « Charte des valeurs calédoniennes» et du « Bilan politique partagé de l’Accord de NOUMEA ». 
  • APRES LE REFERENDUM, une fois que le « non » à l’indépendance l’aura emporté, nous devrons reprendre les discussions, sans attendre une éventuelle deuxième ou troisième consultation.

C’est ce dialogue approfondi, porté par Calédonie Ensemble, qui seul peut permettre, pour reprendre d’autres mots du président LARCHER, de garantir « l’unité du peuple calédonien qui a prévalu et s’incarne dans la citoyenneté » (discours devant le congrès, 23 février 2016).

C’est ce dialogue approfondi qui seul pourra maintenir la Nouvelle-Calédonie dans la France et dans la paix.

À voir aussi :

Concentré d’actu : 02 novembre 2018

  Une affiche et une « profession de foi », pour le « NON » à l’indépendance et POUR …