Accueil ACTUALITÉS 11 novembre 1918- 11 novembre 2018 : Un Centenaire pour commémorer nos héros et consacrer le destin commun qui unit les Calédoniens à la France, à ses valeurs et à son histoire

11 novembre 1918- 11 novembre 2018 : Un Centenaire pour commémorer nos héros et consacrer le destin commun qui unit les Calédoniens à la France, à ses valeurs et à son histoire


11 novembre 1918. La Nouvelle-Calédonie est devenue française 65 ans plus tôt.

La France est entrée dans le premier conflit mondial depuis 4 ans, le 1er août 1914.

Entre 1914 et 1918, bien que la plupart des Calédoniens n’avaient jamais vu l’Europe, ils furent nombreux, de la Grande Terre, de NOUMEA et des Iles, à tout abandonner et à s’engager vers un continent qu’ils ne connaissaient pas, pour la « mère patrie », pour les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Dans cette meurtrière déflagration mondiale, la Nouvelle-Calédonie a pris sa part de courage et d’engagement : plus de deux mille Calédoniens de toutes origines sont partis combattre, dont un millier de tirailleurs Kanak, lors de la Bataille de La Somme, à Verdun, sur le Chemin des Dames, dans l’Aisne ou encore sur le Front d’Orient.

Près de 600 Calédoniens y ont y laissé leurs vies. Nombreux sont ceux qui dorment encore loin de leur famille, loin du pays.

Aujourd’hui, nous commémorons en Métropole et en Nouvelle-Calédonie le souvenir de millions d’hommes qui, au nom des idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité, ont souffert dans leurs chairs ou fait le sacrifice de leur vie.

Le dernier Calédonien à rentrer fût le tirailleur kanak Kalepo Wabete, revenu sur sa terre de Tiga en octobre 2017.

Ce 11 novembre doit nous rappeler le souvenir et l’histoire commune, jamais effacés, de ces pères et grands-pères Calédoniens partis combattre ensemble pour une même cause.

Ce devoir de mémoire doit nous rappeler aussi notre attachement commun aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

En Nouvelle-Calédonie, les commémorations du Centenaire du 11 novembre revêtent une importance particulière, quelques jours après que le peuple calédonien se soit exprimé démocratiquement sur son avenir.

Parce que la France, et avec elle, le sacrifice de nos anciens, a permis de refonder démocratiquement le lien qui nous unit à elle.

À voir aussi :

Réunion publique d’information à Koné, vendredi 23 novembre 2018 à 18h

Le 4 novembre 2018 en Nouvelle-Calédonie était une journée particulière : Notre pays a cho…