Accueil ACTUALITÉS La protection des récifs coralliens : Une bataille de perdue, mais pas la guerre !

La protection des récifs coralliens : Une bataille de perdue, mais pas la guerre !

(8 novembre 2018) Dans le cadre de l’examen à l’Assemblée Nationale du budget 2019 consacré à l’écologie, les députés Philippe GOMES et Philippe DUNOYER ont redéposé un amendement après un premier refus en commission des Finances le 26 octobre dernier. Cet amendement vise à attribuer 500 000 euros supplémentaires (60 millions CFP) à la protection des récifs coralliens.

La France couvre, avec 58 000 km2 de récifs coralliens, 10% de la surface corallienne mondiale, dont 75% se trouvent en Nouvelle-Calédonie, où les lagons sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Or, ces récifs sont menacés : le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), publié le 8 octobre dernier, prévoit une perte de 70 à 90% des récifs coralliens si le réchauffement climatique atteint les 1,5°C.

La mission Ecologie du Projet de loi de Finances 2019 ne prévoit d’allouer que 300 000 euros (36 millions CFP) à la protection des récifs coralliens. Un abondement du budget est donc indispensable pour permettre à la France d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixée à travers la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité : la protection de 75% des récifs coralliens dans les outre-mer français d’ici à 2021.

En dépit du soutien des rapporteurs, de sensibilités politiques différentes, et alors qu’il avait été adopté précédemment par la commission du développement durable, cet amendement a été rejeté une première fois en commission des finances, puis retiré en séance publique. Le ministre a expliqué que la somme demandée était déjà budgétée. Toutefois, après relecture du budget, nous ne partageons pas cet avis.

Ainsi, nous continuerons de porter cet amendement au Sénat, avec le sénateur Gérard POADJA, puis à nouveau à l’Assemblée Nationale lors de la 2ème lecture du projet de loi de Finances 2019. Une augmentation du budget est essentielle pour la préservation de notre patrimoine marin exceptionnel. Nous restons donc mobilisés pour l’obtenir.

À voir aussi :

Réunion publique d’information à Koné, vendredi 23 novembre 2018 à 18h

Le 4 novembre 2018 en Nouvelle-Calédonie était une journée particulière : Notre pays a cho…