Accueil Institutions A Pothé, un chantier au service de la population

A Pothé, un chantier au service de la population

(12 novembre 208) Carrelage, charpentes, peinture… Six jeunes originaires de Pothé à Bourail ont mis à profit quatre mois de chantier d’insertion pour se former dans le secteur du bâtiment, tout en rénovant les équipements de leur tribu.

Sous l’éclatant soleil de ce samedi matin, les enfants s’en donnent à cœur joie dans la rivière. Un peu plus haut, sous le préau central qui accueille les grandes tablées, les adultes sont réunis pour l’inauguration du dernier chantier d’insertion qui a mobilisé six jeunes originaires de la tribu.

De juin à octobre, encadrés par leur aîné Thierry Wéma détenteur d’une expérience dans le bâtiment, ils ont rempli leur contrat : rénover et moderniser un bloc sanitaire vieux de 40 ans… Et, parce qu’ils se sont révélés « hyper dynamiques », selon le mot de Nathalie Lemagne, chef de service au SMIP (Service de médiation, d’insertion et de prévention), ils ne se sont pas arrêtés en si bon chemin : la cuisine collective et la maison commune ont également bénéficié d’une rénovation et d’un coup de peinture fraîche, le faré d’exposition a été traité contre les termites… L’équipe en a aussi profité pour faire sortir de terre un petit jardin vivrier derrière le bloc (salades, tomates, oignons verts et bananiers).

 « J’avais déjà participé à la construction d’une maison avec mon père qui est bricoleur, explique Jason Oineu, 27 ans, grand sourire au moment de recevoir son attestation de mise en situation professionnelle, et sa tenue de sécurité pour chantier. Mais ici c’est plus structuré, on a appris à respecter un certain nombre de normes. En carrelage, en électricité, en peinture, ça m’a permis d’approfondir mes connaissances dans le bâtiment. » Jason a d’ailleurs enchaîné aussitôt par une formation à l’EFPA (Etablissement de Formation Professionnelle des Adultes) à Bourail, en tuyauterie industrielle.

Le geste professionnel

L’Association Calédonienne pour le travail et l’insertion vers l’emploi (ACTIVE) assumait la réalisation de l’ouvrage et la formation des stagiaires. « Nous sommes là pour leur apporter le geste professionnel qui correspond au métier, souligne Lionel Capmarty, chef de service ACTIVE. En suivant une formation rémunérée, les jeunes ont un pied à l’étrier pour repartir vers une nouvelle formation, vers l’emploi, ou des projets en tribu, comme une activité agricole par exemple. On voit des résultats à pratiquement chacun des passages auprès de nos jeunes, qui sont par la suite suivis par la MIJ ou la Province. »

Lors de l’inauguration des équipements rénovés pour un coût de 12,5 millions de francs, Raymond Aï, petit chef de Pothé, a évoqué dans ses remerciements « un temps pour bâtir et avancer ensemble ». Martine Lagneau était accompagnée des élus Gyslène Dambreville, Léonard Sam et Louis Mapou. La 1ère vice-présidente de la province Sud a répondu que c’était une fierté pour les collectivités de « participer au travail de nos jeunes, qui apprennent un métier grâce à ces chantiers, et peuvent aspirer à une continuité professionnelle. Et puis nous avons la satisfaction de savoir que ces équipements servent à la vie de tous les jours. » Des équipements rapidement sollicités puisque dès cette semaine, la tribu accueille une délégation du RIMAP, habitué des lieux !

Source : sud’ mag

À voir aussi :

Calédonie Ensemble se rendra au Comité des signataires avec un cap, une méthode et 15 propositions

NC la 1ère a diffusé ce 8 décembre les images de la conférence de presse de jeudi dernier …