Accueil ACTUALITÉS Le groupe Backes/Blaise engagé dans la destruction de la production locale

Le groupe Backes/Blaise engagé dans la destruction de la production locale

Le 26 décembre dernier, le congrès adoptait sur proposition du gouvernement une délibération visant à adapter les positions douanières à la mise en œuvre de la TGC (suppression de la TGI, de la taxe de base à l’importation, de la taxe sur le fret aérien et de la taxe de péage) et à faciliter, par la création de sous-positions douanières, le suivi statistique des importations faisant l’objet de mesures de protection de marchés.

Les Républicains Calédoniens se sont opposés à cette mesure au prétexte que « Ce projet vient pérenniser (…) des rentes de situation injustifiées (…) et contribuer à la réduction du choix des consommateurs. (…) Si la loi GERMAIN devait être votée au congrès, nous reviendrons dessus après les élections provinciales. »

1. Petit rappel de base : Un produit fabriqué localement représente 7 fois plus d’emplois qu’un produit importé.

Calédonie Ensemble œuvrant sans relâche depuis 10 ans pour l’amélioration des conditions de vie et du pouvoir d’achat des Calédoniens, il nous paraît essentiel de rappeler les réels enjeux liés aux régulations de marchés.

Pour assurer l’indispensable diversification de notre économie et son développement, nous considérons qu’il est de l’intérêt général de soutenir la production locale, et notamment les secteurs de l’agriculture (1.380 exploitants agricoles et 1.750 salariés), de la pêche, de l’artisanat de production (plus de 1.750 travailleurs) ou encore de l’industrie de transformation (2.780 structures, et plus de 8.250 salariés, hors nickel) :

– Parce que fabriquer localement un produit crée 7 fois plus d’emploi qu’il n’en faut pour l’importer,

– Parce que la production locale participe au rééquilibrage et à l’aménagement du territoire dans notre pays,

– Parce que les expériences menées depuis 2016 pour conquérir les marchés extérieurs (Plan OSE) ont permis de donner vie à 122 « success stories » (signatures de contrats, création de partenariat ou de filiales) ouvrant de réelles perspectives à l’export de notre production locale,

– Parce qu’avec 7,1% du PIB (contre 10,4% en France Métropolitaine) et près de 6000 entrepreneurs, la production locale présente sur les 5 prochaines années un potentiel de création de 500 emplois et de 9,5 milliards d’investissements (Etude FIPAC, avril 2018).

2. Une production locale à encadrer – de manière transparente – pour une meilleure compétitivité.

Pour Calédonie Ensemble, le soutien à la production locale apparaît comme une évidente nécessité MAIS il doit se faire avec pour objectif de créer des emplois et d’améliorer notre compétitivité.

Ce soutien doit prendre la forme de mesures de régulation de marché sécurisées, prises au cas par cas, en fonction de la capacité de nos entreprises à répondre aux besoins, et en prenant en compte les enjeux économiques et sociaux.

Ce soutien doit être affiché en toute transparence vis-à-vis des consommateurs calédoniens, en informant notamment sur les contreparties pour lesquelles les entreprises doivent s’engager.

C’est dans cet esprit que Calédonie Ensemble entend :

Limiter dans le temps les mesures de protection, en rendant obligatoire le renouvellement des démarches au terme des délais de protection,

Créer l’obligation de mise en œuvre de « contrat de performance » entre la Nouvelle-Calédonie et les bénéficiaires, avec notamment des engagements sur les investissements, la création d’emploi et la formation du personnel, la qualité des produits, ainsi que sur les prix,

Instaurer des sanctions administratives pouvant rapidement être mises en œuvre en cas de manquement des opérateurs à leurs engagements et à leur obligation de transparence.

Par ailleurs, il nous semble essentiel que le gouvernement PUISSE SOUMETTRE A LA RÉGLEMENTATION DES PRIX DES PRODUITS PROTÉGÉS PAR DES MESURES DE RÉGULATION, pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs.

Au même titre que la création de l’Autorité administrative indépendante de la concurrence, Calédonie Ensemble considère que permettre la protection de la production locale et de ses milliers d’emplois constitue une réforme de fond dans l’intérêt du pays, des consommateurs et des entreprises calédoniennes créatrices de valeur.

À voir aussi :

La sécurité des calédoniens est une priorité

(16 janvier 2019) A la demande des parlementaires de Calédonie Ensemble, le Colonel BOUISS…