Accueil ACTUALITÉS LA TÉLÉ DE PROPAGANDE DU RUMP A ÉTÉ AUTORISÉE GRÂCE A DES MENSONGES !

LA TÉLÉ DE PROPAGANDE DU RUMP A ÉTÉ AUTORISÉE GRÂCE A DES MENSONGES !

Communiqué du mardi 19 février 2013

Les mensonges des porteurs du projet de télévision locale NC9 apparaissent maintenant au grand jour.

Bien qu’ils aient affirmé le contraire, NC9 est bien une télé de propagande à la solde du RUMP !

Ce scandale que nous dénonçons depuis deux ans est en effet devenu parfaitement évident depuis que le site internet Caledosphere.com a mis en ligne un enregistrement des propos tenus par la présidente de la province Sud lors d’une récente réunion interne au RUMP :

« J’ai signé un courrier d’intention à la fin du mois de décembre parce que ça devait passer devant le CSA. Il fallait l’autorisation du CSA pour les télés. J’ai signé un papier dans lequel je disais que si le projet de télé était accepté par le CSA, je proposerais aux élus, à l’assemblée de la province Sud, d’inscrire 250 millions pour aider à la création de cette télé. Oui j’ai signé cet engagement de la province ! Et je l’ai signé alors que j’étais bien consciente des difficultés budgétaires.

Mais c’est une démarche politique et de toute façon, quand on met 10 milliards dans l’action sociale sur le budget de la province Sud, on peut mettre 250 millions pour avoir une télé qui porte notre message politique… »

En résumé :

  • –  la province Sud connaît de graves difficultés financières structurelles, mais leRUMP va quand même lui faire financer la télé qui « porte son message politique » ;
  • –  le RUMP détourne à son profit les impôts payés par les Calédoniens, mais il le faitla conscience tranquille, parce qu’il a mis « 10 milliards dans l’action sociale »…
    Et les Nouvelles nous apprennent, dans leur édition de ce jour, que la présidente de laprovince assume totalement ses propos !

    Le plan de financement était bien totalement bidonné !

    Pour obtenir l’accord du CSA, les porteurs du projet NC9 avaient mis en avant dans leur dossier le soutien financier qu’allaient leur apporter la Nouvelle-Calédonie, la ville de Nouméa, et l’OPT.

Mais le reportage diffusé vendredi soir lors du journal télévisé démontre que tout cela n’était que du vent :

  • –  au nom du gouvernement dont elle est porte-parole et membre chargé du budget, Sonia Backès a d’abord démenti que le gouvernement se soit engagé à financer NC9, et rappelé que le budget 2013 de la Nouvelle-Calédonie ne prévoit pas un franc au profit des télés ;
  • –  Gaël Yanno, premier adjoint au maire, chargé des finances, a ensuite affirmé que les bruits selon lesquels la mairie de Nouméa soutiendrait financièrement NC9 « sont totalement infondés » : « ça n’est pas du tout à l’ordre du jour, et aucun crédit n’est prévu dans le budget 2013 pour le financement d’une telle télévision. Donc, ça ne se fera pas »
  • –  Quant à Harold Martin, il a précisé, en tant que président de l’OPT, que l’office ne s’était absolument pas engagé à soutenir NC9 : « Non, je vous dis non, c’est non ! »

    Au final, alors qu’il leur faudrait 900 millions par an en aides publiques, les porteurs du projet ne peuvent plus compter que sur les 250 millions annoncés par Cynthia Ligeard… On est d’autant plus loin du compte que cette somme suppose un vote de l’Assemblée, alors même que les comptes de la Province sont dans le rouge…

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…