Accueil FOCUS MÉDIA BRETEGNIER ET LES “PAUVRES” GRANDES SURFACES

BRETEGNIER ET LES “PAUVRES” GRANDES SURFACES

Bretegnier

Pierre Bretegnier : « Les grandes surfaces ne vivent pas de leurs marges. Les marges des grandes surfaces, les marges nettes je parle, pas la marge brute. 30 % de marge brute, ça paraît beaucoup, mais, il faut payer les loyers, il faut payer l’électricité, il faut payer les salaires avec ça, et en réalité, une fois que tout cela est payé, la marge nette, c’est 2 ou 3 %. » (RRB, 21/08/13)

Le marché des grandes surfaces alimentaires représente environ 60 Milliards. Deux groupes de distribution cumulent plus de 80% des parts du marché…

 

(Sources : rapport de l’Autorité de la concurrence, p.38, septembre 2012)

f

À voir aussi :

Réglons les problèmes sanitaires, économiques et sociaux avant de s’engager sur un second tour des municipales

(21 avril 2020) Il nous semble plus urgent de traiter les problèmes sanitaires, économique…