Accueil FOCUS MÉDIA Aller au bout du dialogue

Aller au bout du dialogue

comite des signataires

Certains, en particulier Pierre Frogier, cherchent à minimiser les résultats et à faire croire que l’absence de l’UC porte un coup au nécessaire dialogue. Il fallait rétablir les choses.

Philippe Gomès :« Pour nous à Calédonie Ensemble le dialogue est fondamental pour sortir de l’Accord de Nouméa et l’un des apports de ce comité des signataires est d’avoir acté la création de trois groupes de travail sur les questions de la sortie de l’Accord de Nouméa. Ils vont être dirigés par le Haut-commissaire dès notre retour, et vont nous permettre de progresser. Progresser soit sur le consensus que l’on pourra trouver, soit acter des désaccords, mais l’important est que le dialogue ait lieu et que l’on aille au bout de ce dialogue » ( NC 1 ère – 3 octobre 2014 )

Philippe Michel :« On pouvait craindre, compte tenu d’une certaine radicalisation de l’UC, d’une certaine opposition entre l’UC et le Palika et des déclarations du FPU, du sénateur Frogier en particulier, que le dialogue soit mis à mal. Je constate que ça n’est pas le cas » ( Calédosphère – 3 octobre 2014 )

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…