Accueil ASSEMBLÉE NATIONALE COP21 : Limiter le réchauffement climatique à 1,5°, une obligation pour l’Océanie

COP21 : Limiter le réchauffement climatique à 1,5°, une obligation pour l’Océanie

AN

( 8 décembre 2015 ) À l’occasion de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, le député Philippe Gomès a interrogé le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius qui préside actuellement la COP21. Philippe Gomès a rappelé que lors du récent sommet France-Océanie qu’a présidé François Hollande, il avait été demandé que la France porte la voix des pays et Territoires d’Océanie à la COP 21. « Cette région, a déclaré Philippe Gomès, a une double particularité : la première, c’est d’être au dernier rang des pollueurs de la planète, avec l’émission de 0,03% de gaz à effet de serre. Et en même temps d’être au premier rang des puits de carbone de la planète grâce à ses océans ». Et Philippe Gomès a demandé expressément au gouvernement que l’accord susceptible d’être conclu à la COP21 porte sur une limitation du réchauffement climatique à 1,5°, sans quoi, a-t-il dit, « les effets du réchauffement climatiques s’aggraveront ». Le député Gomès a également demandé au gouvernement, quelle place était réservée à la question des océans dans la COP21. Dans sa réponse, le secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, Matthias Fekl, a rappelé les résultats actés lors du sommet France-Océanie et confirmé que l’objectif de la COP21 était bien de parvenir à un accord contraignant avec une limitation du réchauffement de 1,5 à 2°.

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…