Accueil ACTUALITÉS Philippe Gomès répond à Philippe Blaise

Philippe Gomès répond à Philippe Blaise

PG

( 25 mars 2016 )  « Philippe,

Tu dénonces un mensonge de Calédonie Ensemble lorsque nous disons que ce sont les groupes politiques représentés au congrès qui font partie, avec les signataires, du comité de pilotage relatif aux discussions sur l’avenir institutionnel. Tu fondes ton accusation bidon sur l’extrait du relevé de conclusions du comité des signataires du 3 octobre 2014 qui évoque la participation « de toutes les forces politiques représentées au congrès » et non des groupes politiques.

Cette construction politicienne malhonnête ne résiste malheureusement pas à un simple rappel des faits. Je vais rafraîchir ta mémoire défaillante.

Dès la première réunion de travail du comité de pilotage organisée le 19 décembre 2014, le Haut-commissaire a invité par courrier du 12/12/2014 (Cf. PJ) les signataires et les présidents des groupes politiques au congrès. C’est à ce titre qu’Isabelle CHAMPMOREAU a reçu cette invitation au nom du groupe UCF et c’est à ce titre que Gaël YANNO, Isabelle LAFLEUR et toi avez assisté à cette réunion de travail au nom du groupe UCF. Ainsi qu’aux réunions du 12/03/2015 (Cf. PJ), du 23/04/2015 (Cf. PJ) et du 26/05/2015 (Cf. PJ). Car la même règle a été suivie tout au long des réunions de travail qui se sont tenues en 2015.

À l’occasion de ces réunions, pourquoi n’as-tu pas fait entendre ta voix pour contester la méthode retenue ? Pour pleurnicher sur les « partis politiques » qui ne sont pas un groupe et donc qui ne siègent pas dans cette instance ? Pour condamner cette atteinte inacceptable à la démocratie…?

Tu n’as pas contesté une seconde cette lecture des conclusions du comité des signataires… La méthode semblait alors parfaitement te convenir…

En vérité, plutôt que de traiter de menteurs les autres, il serait plus honnête d’expliquer que cette soudaine envie de revisiter l’histoire provient simplement de la disparition récente du groupe UCF au congrès (après le départ de la moitié des élus – 3 sur 6 – qui le composait et d’un parti politique sur les 3 qui le constituait) laquelle a entraîné, sur la base de la règle que tu acceptais jusqu’alors, l’absence de l’UCF aux réunions du comité de pilotage.

Et ce à compter du mois de septembre 2015 et non pas de la réunion qui vient de se tenir…

Ça y est ? La mémoire te revient ? »

Invitation à la réunion de travail du 19 décembre 2014

Invitation à la réunion de travail du 12 mars 2015

Invitation à la réunion de travail du 23 avril 2015

Invitation à la réunion de travail du 26 mai 2015

À voir aussi :

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Assemblée m’a permis de lui demander des renseignements sur l’accroissement des actes de violences intra familiales et d’enfance en danger dans les Outre-mer et en Nouvelle-Calédonie en particulier

L’audition jeudi soir de la ministre de la justice devant la délégation outre-mer de l’Ass…