Accueil ACTUALITÉS Les petits mensonges de Sonia Lagarde « les yeux dans les yeux »

Les petits mensonges de Sonia Lagarde « les yeux dans les yeux »

communique

( 18 mai 2016 ) Dans une interview aux Nouvelles calédoniennes de ce jour, Sonia Lagarde s’autorise quelques petits arrangements avec la vérité :

Sonia Lagarde :  « Je défends toujours les valeurs de Calédonie Ensemble »

La vérité est qu’elle s’est s’affranchie de la première des valeurs de Calédonie Ensemble qui est de respecter les engagements que l’on prend à l’égard des électeurs : De « faire ce que l’on dit et dire ce que l’on fait ».

En ne démissionnant pas de son mandat de député alors qu’elle s’y est engagée « les yeux dans les yeux » sur tous les médias et à de nombreuses reprises, avant, pendant et après son élection, Sonia Lagarde a manqué gravement à l’éthique du mouvement.

La « liberté » dont elle s’enorgueillit va-t-elle jusqu’à celle de renier sa parole ?

Sonia Lagarde : « Le fait qu’un groupe Calédonie Ensemble se soit constitué à part au sein du conseil municipal m’a convaincu de ne pas démissionner »

Après tant d’autres, c’est le nouvel argument avancé par Sonia Lagarde pour tenter de se justifier.

À plusieurs reprises, en fait à chacune de ses interventions médiatiques, elle a réitéré sa promesse faite aux Calédoniens : elle devait démissionner après les Provinciales, puis après les Européennes, puis après le Comité des Signataires, puis après la visite de François Hollande, puis après la chute du gouvernement Ligeard, puis après l’élection du gouvernement Germain…
Elle choisirait le bon moment avait-elle prévenu, mais le bon moment n’est jamais venu et finalement, le 26 juin 2015 sur RRB, Sonia Lagarde a annoncé sa volonté de ne pas démissionner de son mandat de député.

La « liberté » dont elle s’enorgueillit va-t-elle jusqu’à celle de réécrire l’histoire ?

Sonia Lagarde : « Je ne suis pas en phase avec les positions prises par Philippe Gomès ces derniers temps en particulier les 51% dans la SLN »

Cette position sur les 51 % dans la SLN que conteste désormais Sonia Lagarde, ne date pourtant pas de ” ces derniers temps “…
Elle remonte au 25 juin 2008 lors d’une assemblée de la province Sud (Cf. PJ) au cours de laquelle le groupe Calédonie Ensemble s’est positionné officiellement pour les 51%. Et dans les votes favorables on trouve celui de… Sonia Lagarde !

La « liberté » dont elle s’enorgueillit va-t-elle jusqu’à celle de n’avoir pas de mémoire?

Sonia Lagarde : « Je ne suis pas en phase avec Philippe Gomès sur son approche nationaliste de l’avenir calédonien »
Le 11 octobre 2008 lors de son congrès fondateur au Kuendu Beach, auquel assiste Sonia Lagarde au premier rang, Calédonie Ensemble met en avant le concept de « petite nation dans la grande », référence à la Nouvelle-Calédonie au sein de la nation française.
C’est la position constante de Calédonie Ensemble, favorable à une Nouvelle-Calédonie émancipée et solidaire, affirmant son identité et sa singularité, celle de son histoire et de son peuple, au sein de la République.

Un concept que jamais au cours de ces huit dernières années, Sonia Lagarde n’a contesté ni remis en cause.

La « liberté » dont elle s’enorgueillit va-t-elle jusqu’à celle de s’affranchir des positions qu’elle a partagées ?

On entre et on sort librement de Calédonie Ensemble. Et le seul tribunal devant lequel Sonia Lagarde a vocation à comparaître, c’est celui de sa conscience.

0001 0002 0003

À voir aussi :

La collégialité piétinée par la Coalition Avenir en confiance/Eveil océanien/Union calédonienne

(4 août 2019) La collégialité, que Thierry SANTA s’est pourtant engagé à faire respecter e…